Martine(t) News, le blog de SOS Martinets (Belgique)

11 janvier 2018

Appel aux dons: les martinets de Tanzanie ont besoin de VOUS!

Tz_Kid_cropped  Swift Awareness
© Yusuph Emmanuel (R&S Tanzanie)


(Thanks to my friends from Action for Swifts, you can also read this story in an adapted English version here).

 

Un peu partout dans l'Hémisphère Nord, des amis des martinets mènent toute une série d'actions pour protéger ces oiseaux fascinants mais menacés par la disparition des cavités où ils nichent, parfois aussi par les pesticides qui empoisonnent les insectes dont il se nourrissent. Mais très peu est réalisé jusqu'ici pour leur conservation dans les pays d'Afrique subsaharienne, alors qu'ils y passent 9 mois par an et que l'on sait très peu, à ce stade, sur leur vie pendant cette période.

Dans le dernier article que je publiais sur "Martinets Sans Frontières", je vous parlais du remarquable travail de terrain entamé par Yusuph Emmanuel, un jeune représentant de Roots&Shoots Tanzanie (Jane Goodall Institute).

A l'heure d'écrire cet article, ce jeune enseignant de formation a déjà sensibilisé 2.500 jeunes de la région de Kigoma et mené plusieurs recherches de terrain avec une petite équipe de passionnés. Le tout... bénévolement!

Malheureusement, ce travail de terrain a révélé ce qui m'avait déjà été signalé dans d'autres pays: la capture de martinets et hirondelles de diverses espèces par des villageois, qui les mangent en "ragout". Certains vont même jusqu'à les mutiler vivants pour les empêcher de s'échapper, au lieu de les tuer tout de suite!

25487221_1529916147096447_5104660032053376794_o 26195898_1551495791605149_4889156824763431296_n
Martinets noirs et Hirondelles rustiques tués par des villageois de la région de Kigoma.
© Yusuph Emmanuel (R&S Tanzanie)

 

R&S Tanzanie a donc décidé de mettre en place une campagne à l'échelle nationale, avec la collaboration (entre autres) de "Martinets Sans Frontières" et de l'université de Dar es Salam.

Ce pays d'Afrique subsaharienne n'est malheureusement pas le seul où ces oiseaux sont tués de la sorte.  Le projet tanzanien pourra donc servir de modèle pour des campagnes similaires dans d'autres pays.

 

Je lance donc un appel aux dons pour soutenir les projets de Roots&Shoots Tanzanie en faveur des martinets (et des hirondelles) et ce, de 2 manières:

- à moyen et long terme, les fonds serviront à financer une campagne visant à mettre fin à ces massacres de martinets et hirondelles.

- à plus court terme, je vous demande de contribuer à financer la participation de Yusuph Emmanuel à la prochaine conférence internationale sur les martinets, qui se déroulera début mars à Tel Aviv et Jérusalem. Il y a donc urgence! Ceci lui permettrait de se former et de recevoir les conseils des très nombreux spécialistes inscrits, mais aussi de trouver de nouveaux partenaires et soutiens pour cette campagne. Il pourrait en outre être l'ambassadeur (entre autres à la cérémonie de "bienvenue aux martinets"... et de paix au Mur des Lamentations) de plusieurs groupes R&S et écoles d'Ecosse, de Belgique, Espagne, Tanzanie et Afrique du Sud qui mènent des projets en faveur des martinets.

 

DSC09976
Yusuph Emmanuel (© Martine Wauters)

 

 

La Tanzanie, c'est le premier pays où le programme Roots&Shoots a vu le jour, dans les années 1970, à l'initiative d'étudiants tanzaniens et avec le soutien enthousiaste du Dr Jane Goodall. Cette équipe dynamique bénéficie donc d'une longue expérience de gestion de projets en faveur des animaux et de l'environnement, mais aussi de causes sociales, qui sont les trois piliers de Roots&Shoots. Dans l'esprit voulu par Jane Goodall, les équipes de terrain agissent toujours de manière constructive et positive, AVEC les populations locales et pas CONTRE elles.

 

26230342_570493633291300_7344684320193142529_n 22730452_534902216850442_4478228656737478180_n
© R&S Tanzanie

 

 

La collaboration entre R&S Tanzanie et Martinets Sans Frontières, tant pour l'étude et la protection des martinets dans ce pays que pour la mise en place d'échange avec de jeunes Européens, a démarré cet été, à la demande expresse de Jane Goodall elle-même. Un beau gage de confiance de cette primatologue renommée, Ambassadrice de la Paix des Nations unies et fondatrice du Jane Goodall Institute, pour la protection de la biodiversité, l'aide au développement durable et l'éducation!

Jane_and_I

Avec Jane Goodall en 2015 (© JGI Belgique).

 

 J'espère que vous serez nombreux à soutenir cette cause, quels que soient vos moyens!
(Comme le dit si bien Jane Goodall, "chaque petit geste compte"!)

J'invite toute personne intéressée à me contacter à l'adresse biodiv.apus@gmail.com.

Merci d'avance!

 

 

 


04 janvier 2018

Agenda 2018

Diapositive1

 

En ce début d'année, alors que les martinets sont en Afrique subsaharienne, quelques dates d'activités diverses se dégagent déjà pour 2018!

Je les communique donc déjà, pour que vous puissiez les bloquer dans vos agendas.
Les détails suivront, je vous invite donc à consulter régulièrement cet article via la catégorie "agenda" de ce blog (colone de droite de la page d'accueil)!


Vous souhaitez organiser une activité (conférence grand public/pour un public spécialisé, promenade guidée en juin ou début juillet, animation pour enfant, stand info dans le cadre d'un événement,...) en l'honneur des martinets dans votre commune, quartier, institution ou association? N'hésitez pas à me contacter (biodiv.apus(AT)gmail.com)!

 

Samedi 24 février
Tubize
Journée de sensibilisation sur le Martinet noir:
- 10h30-12h: conférence
- 13h-15h: atelier didactique/animations pour enfants/jeunes adolescents

Adresse: Hôtel de Ville (salle B) - Grand’Place, 1 - Tubize
Organisation : GTM de Natagora-Aves, en partenariat avec la Ville de Tubize et la Régionale Haute Senne de Natagora.


Dimanche 29 avril
Etterbeek (place de Theux)
Activités "martinets" du projet "Save mijn nid" dans le cadre de la Ducasse d’Etterbeek.

Mardi 1er mai
Neerpede (Anderlecht)
Promenade "1er mai, 1er martinet" autour de l'étang de Neerpede.

A Bruxelles, les premiers martinets nicheurs nous reviennent entre la mi-avril et début mai, en fonction des conditions climatiques. Un adage dit d'ailleurs "1er mai, 1er martinet". Chaque année, c'est souvent à Neerpede que j'observe "mes" premiers martinets de la saison, qui trouvent, au-dessus des étangs, les nombreux insectes nécessaires pour les requinquer après (ou pendant) leur migration de 7.000 à 10.000 km.

Je vous propose donc de m'accompagner pour une balade tranquille autour de l'étang, émaillée de petits récits sur la vie étonnante du martinet. En fonction de la météo et du nombre d'oiseaux présents, nous ferons peut-être un petit crochet en bordure du Pajottenland.

Si les martinets sont présents, vous pourrez partager ce qu'un ami des martinets à surnommé "l'apodophorie" (la joie de voir "vos premiers martinets de l'année")!

Selon la météo, peut-être aurez-vous la chance d'en voir une centaine chasser au-dessus de vos têtes, peut-être seulement un petit groupe. Si les martinets ne sont pas encore au rendez-vous, nous observerons les Hirondelles rustiques et de fenêtre et, à défaut, les oiseaux d'eau (grèbes, fuligules,...).

Infos pratiques:

Rv à 19h devant la Maison verte et bleue, .
La promenade se terminera vers 20h30 mais, comme l'activité des martinets et autres espèces précitées varie au fil de la soirée, les personnes qui le souhaitent pourront ensuite rester avec nous au bord de l'étang pour poursuivre les observations en fonction de leurs disponibilités, éventuellement jusqu'à la tombée de la nuit.

Réservations et contact pour plus d'infos: biodiv.apus@gmail.com
(En réservant, vous serez avertis de tout changement éventuel de dernière minute (en fonction de la météo, des martinets,...)

Organisation: groupe de travail "martinets" de Natagora-Aves, en partenariat avec la Maison verte et bleue et Bruxelles Nature (dans le cadre de sa "Semaine bruxelloise de la Nature").

 

 

 

Posté par Martine W à 01:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

26 décembre 2017

Une institution publique ouverte aux "bâtiments vivants"

logo_citydev

La SDRB (Société de Développement pour la Région de Bruxelles-Capitale) est une institution publique pararégionale qui a vu le jour en 1974 et se fait désormais appeler "citydev.brussels". En charge du développement urbanistique de la Région de Bruxelles-Capitale, elle dispose d’un important patrimoine immobilier: près de 200 hectares de parcs et terrains pour entreprises et 75.000 m² de locaux pour des activités économiques! Elle a aussi pour mission de créer des logements accessibles à tous. Par ailleurs, cette institution rend des avis sur de nombreux projets immobiliers bruxellois, dans le cadre des commissions de concertation où elle est représentée. Elle peut donc avoir un impact majeur sur les populations de martinets, moineaux, rouge-queues, chauves-souris et autres espèces sauvages occupant les bâtiments bruxellois, tant lorsqu'elle fait construire ou rénover des bâtiments que lorsqu'elle rend son avis dans le cadre de commissions de concertations!

C'est en janvier 2015, lors d'une commission de concertation portant sur un dossier majeur de la poste belge (voir ici l'article déjà publié sur la réalisation qui en a résulté), qu'une directrice de Citydev avait découvert avec intérêt la possibilité d'aménagements intégrés pour martinets, en faveur desquels j'étais venue plaider. En fin de réunion, elle m'avait demandé une copie du dossier que j'avais préparé pour BPost et l'entrepreneur. J'avais ensuite été invitée à rencontrer successivement des responsables et collaborateurs des services respectivement chargés des bâtiments industriels et des bâtiments de logements, qui avaient tous montré un très grand intérêt pour ces aménagements. Voici en effet ce qu'écrivait une participante à la première réunion: "A l’issue de cette réunion, il apparaît que les bâtiments de logements peuvent aussi être rendus accueillants pour les martinets, sans inconvénients pour les habitants et avec peu de budget. Ce type d’action cadre bien avec les engagements environnementaux déjà pris par la RU (Rénovation urbaine) à de nombreux niveaux et possède toujours une image positive auprès des personnes concernées".

Très vite, il a été décidé d'intégrer des aménagements pour martinets, mais aussi pour moineaux et pour chauves-souris, à deux projets phares: "Vandermaelen" et "Tivoli".


Pour le projet "Vandermaelen", Citydev a chargé le bureau Atlante du volet "architecture": la construction d'un bâtiment exemplaire de 31 logements 100% passifs à l’angle de la rue Sainte-Marie et de la (nouvelle) ruelle de la Petite Senne (à proximité de la place communale de Molenbeek, où a été réalisé le premier aménagement en faveur des martinets que j'ai suivi, et du canal), en association avec l'atelier EOLE. Malgré les contraintes de la construction passive, CityDev n'a pas hésité à demander aux architectes l'intégration de nichoirs à martinets, moineaux et chauves-souris dans les façades! Dès septembre 2015, Eole consultait Natagora, pour s'assurer que ces aménagements soient réalisés de manière appropriée. C'est ainsi que j'ai accompagné ce projet pendant deux ans, en concertation régulière avec Eole et Atlante, les aménagements pour chauves-souris étant quant à eux suivis par Plecotus (groupe "chauve-souris" de Natagora).

Cet été, j'ai à nouveau rencontré Catherine Maraite, mon interlocutrice chez Atlante, pour lui rappeler le "mode d'emploi" du martinet (son mode de vie fascinant, ses besoins et comportements liés à ses sites de nidification habituels à Bruxelles, y compris dans ce quartier). Elle m'a écoutée avec attention et enthousiasme et a spontanément proposé les emplacements les plus appropriés.

Catherine Maraite_Atlante
Catherine Maraite, architecte chez Atlante.

En octobre, 5 nichoirs à martinets (Schwegler 17) ont ainsi été implantés dans le haut de plusieurs façades, ainsi que plusieurs nichoirs pour moineaux et chauves-souris.

Enduit - bloc A 2
Deux des cinq nichoirs à martinets (© Catherine Maraite - Atlante).

 

 

IMG_1318
Deux autres des cinq nichoirs à martinets (© Catherine Maraite - Atlante).

 

IMG_1693
Nichoirs à moineaux (© Catherine Maraite - Atlante).

Pour les martinets, le projet "Vandermaelen" est fort similaire à celui mis en oeuvre cet été à la Maison du Néerlandais, décrit ici.
Cet autre aménagement entrait cependant dans le cadre de travaux de rénovation (isolation).
Affaire à suivre, puisque le vaste projet "Tivoli" (à Laeken) prévoit les mêmes aménagements, qui seront réalisés avec les mêmes partenaires: Citydev, Eole, Atlante, Natagora (Plecotus et le GT Martinets que je coordonne)! Les concertations ont été entamées en parallèle au projet "Vandermaelen", mais l'implantation des nichoirs n'est pas encore réalisée. J'y reviendrai probablement en 2018.
Merci à Citydev et à tous les autres partenaires, j'espère que cet article inspirera d'autres instances locales et régionales, professionnels du bâtiment et particuliers!

20 décembre 2017

Publications: les martinets à l'honneur dans le Guide "Bâtiment durable" bruxellois!

Logo Guide Bat dur Bannière Guide Bat Dur


Depuis plusieurs années, je collabore en coulisses à un projet majeur, impliquant de nombreux intervenants. Aujourd'hui, j'ai le plaisir d'annoncer la mise en ligne d'un dossier "Offrir des habitats pour la faune" (y compris pour les martinets) dans le cadre du Guide "Bâtiment durable" de Bruxelles Environnement, l'administration de l'environnement la Région de Bruxelles-Capitale!

Bilingue (français et néerlandais), ce guide est accessible gratuitement sur le site internet de Bruxelles Environnement. Il est suivi par plusieurs centaines de professionnels de la construction et de la rénovation (architectes, bureaux d'études) de Bruxelles, mais aussi du reste de la Belgique, de France, du Maghreb, des Pays-Bas,... C'est dire l'impact potentiel de ce nouveau dossier sur la protection des martinets!

Qui plus est, ce dossier très détaillé et richement illustré, aux très nombreuses ramifications, renvoie en de maints endroits à ce blog et au GT Martinets de Natagora-Aves, allant jusqu'à prendre comme photo de "couverture" générale (du dossier, mais aussi de la newsletter annonçant sa parution) une superbe photo de martinets prise par un ami bruxellois des martinets, Erik Etienne, et publiée sur ce blog en été 2017! De la sorte, ce sont non seulement les martinets qui sont mis en avant, mais aussi les aménagements "intégrés", que nous recommandons généralement en priorité!

Grappe_EE
© Erik Etienne

 

Il s'inspire aussi, entre autres, de l'excellent guide technique anglais déjà renseigné sur ce blog.

La présente annonce est l'occasion de rappeler l'importance du rôle que chacun de vous peut jouer dans la protection des martinets et de la faune inféodée aux bâtiments (chauves-souris, moineaux,...): en effet, ce site de l'administration régionale souligne que, lors de l'analyse préalable à un projet de construction ou de rénovation, un bon moyen de connaître la faune déjà présente est de consulter le site https://observations.be, où chacun de vous peut encoder les espèces nicheuses qu'il repère. A Bruxelles, une cinquantaine de bénévoles, coordonnés par le Département Etudes de Natagora, recense d'ailleurs systématiquement les martinets dans leurs quartiers respectifs depuis 2016, mais chaque petit geste compte, et vous pouvez donc tous contribuer à la protection de cette faune en encodant vos observations sur ce site! A présent que le Guide "Bâtiment durable" encourage les professionnels du bâtiment à consulter ce site, il est d'autant plus important que cette information soit connue des "amis de la nature"! Sachez aussi que l'administration régionale en charge de la protection des Monuments & Sites tient déjà compte, elle aussi, des données signalées et encodées lors des demandes de permis de rénovation de bâtiments classés!

Diapositive1
Extrait du dossier "Offrrir des habitats pour la Faune" du Guide "Bâtiment durable".

 

Outre l'aspect purement technique, le Guide souligne aussi le rôle important que de tels aménagements jouent au niveau environnemental et socio-culturel (santé, éducation,...), rôle que je mets personnellement en avant lors de nombreuses négociations en faveur des martinets.

Enfin, ce guide est évolutif, les différentes fiches sont donc susceptibles d'être mises à jour en fonction de l'évolution des connaissances (une première mise à jour est d'ailleurs prévue dès janvier).

Vous connaissez des professionnels du bâtiment ou vous avez des projets personnels de rénovation ou de construction?
Diffusez largement l'adresse de ce dossier!

 

 

 

 

 

 

04 décembre 2017

Fêtes de fin d'année: offrez des nichoirs à martinets!

Nichoirs_Félicien

(Copyright: Félicien Thiry)

 

En cette fin d'année, alors que les martinets sont loin en Afrique subsaharienne, vous ne pensez peut-être pas à vous activez pour eux.
Or, quel plus beau cadeau qu'un nichoir à martinets, au lieu de babioles inutiles, futiles, fragiles?...

N'attendez pas (juste avant) leur retour, les temps d'attente pour vos commandes risquent alors d'être longs, avec toutes les demandes de dernière minute et les interventions d'urgence, et vous pourriez "rater une saison"! Il vous faut en outre planifier à temps leur placement!

Quant aux modèles, privilégiez des nichoirs solides, durables et écologiques comme ce Schwegler 17 (en béton végétal) (à placer juste sous une corniche ou dans un isolant) ou ce "Made in Pilifs" en bois de récupération FSC non traité et double toiture en ardoise!

 

 

Posté par Martine W à 01:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


28 novembre 2017

Contrats de quartier durables: un enjeu… ou une opportunité en or pour les martinets !

Save Mijn Nid
Un nouveau projet ambitieux en faveur des martinets vient de démarrer à Etterbeek (commune de la Région de Bruxelles-Capitale), dans le cadre du contrat de quartier durable "Chasse-Gray". Son nom reflète avec humour la diversité culturelle locale : "Save mijn nid" !

Soutenu par le Collège des Bourgmestre et Echevins d’Etterbeek et la ERM Foundation (Fondation de l’entreprise de consulting environnemental ERM), ce micro-projet est initié et porté par un petit groupe dynamique, composé de bénévoles du groupe de travail (GT) "Martinets" de Natagora et de la ERM Foundation. A terme, ces "membres fondateurs" comptent bien "susciter des vocations" au sein de la population du quartier et des acteurs de terrain pour devenir un groupe local dynamique et efficace. Le financement couvre la période allant jusque décembre 2018.

Le but de ce beau micro-projet est de participer à la protection des nids de martinets dans les 35 îlots densément bâtis qui forment le périmètre du contrat de quartier (et indirectement au-delà), de sensibiliser les architectes, les propriétaires et les enfants des écoles environnantes, mais aussi de favoriser la création de nouveaux sites de nidification potentiels.

 

Diapositive1Le périmètre du contrat de quartier, à 2 pas des institutions européennes,
du Museum des Sciences naturelles et du Cinquantenaire.

 

Plus concrètement, il s’appuiera sur le tissu associatif, communal, scolaire, résident et professionnel local (artisans, architectes, entrepreneurs,…) et prévoit une participation active à des événements locaux : la Foire locale du logement, la Ducasse,…). Il organisera aussi la construction et le placement de nichoirs, l’aménagement de trous de boulin (très nombreux dans le périmètre du contrat de quartier), des actions d’information et de sensibilisation (balade guidée, animations pour divers publics cibles,…).

105370536
Une des principales colonies de martinets de la Région bruxelloise niche au Cinquantenaire,
à proximité immédiate du quartier (pour plus d’info à ce sujet, cliquez ici).  

Lors d’une future promenade guidée autour du quartier, cela vaudra bien un crochet, en apothéose !

 

Au-delà de la protection des martinets, toutes ces actions contribueront à la connaissance et à la sauvegarde de la nature en ville. Elles peuvent aussi créer une dynamique rue par rue, de rencontre multiculturelle autour de l’observation de la biodiversité citadine. Enfin, c’est un projet transgénérationnel tourné vers l’extérieur, qui incitera les citoyens à se rencontrer et à se réapproprier la rue.

A l’échelle régionale, le "Plan Nature" a d'ailleurs bien souligné l’importance de concilier accueil de la vie sauvage et développement urbain. Non seulement pour la biodiversité, mais aussi pour le bien-être des habitants. De plus, son chapitre 16 vise spécifiquement la protection des martinets.

 

Genèse d’un projet

J’ai lancé mon premier projet "martinets" en Belgique francophone en 2010. Pendant les premières années, j’ai mené diverses actions dans le cadre d’un partenariat avec plusieurs associations et experts internationaux : étude, information, sensibilisation, aménagements pilotes, interventions d’urgence pour sauver des cavités voire des colonies,… Souvent seule au niveau local, parfois avec l’aide ponctuelle de quelques bénévoles et d’associations locales.

Le "GT Martinets" est réellement devenu un groupe, composé de bénévoles locaux, en 2016, lorsque Natagora a lancé un inventaire des martinets en Région de Bruxelles-Capitale. Plusieurs volontaires participant à ces recensements se sont joints à moi pour placer des nichoirs, diffuser des informations sur le martinet (comportement fascinant, menaces, actions possibles pour le protéger,...),…

GT_formationJette  GT_placement nichoirs

 

Parmi ces bénévoles, plusieurs ont pris en charge l’observation des martinets dans le quartier "Chasse-Gray" et quelques rues avoisinantes. L’appel à projets est arrivé à point nommé : à l’issue de deux saisons de recensements, bon nombre de martinets nicheurs avaient déjà pu être localisés dans des bâtiments du quartier. De plus, le hasard a bien fait les choses, puisqu’une des bénévoles participant aux recensements est employée chez ERM, et que la ERM Foundation avait justement lancé à travers toute la région EMEA (Europe Middle East Africa) un "projet 2015-2018 de préservation des martinets"!

 

Diapositive2Diapositive1
A gauche: projet mené au Royaume-Uni; à droite: action menée en Allemagne (Francfort)
(Source: Rapport ERM Foundation 2017).

 

Le contrat de quartier durable: défi relevé !

L’opportunité d’un appel à micro-projets dans le cadre du "contrat de quartier durable Chasse-Gray" ne nous a pas échappé. En effet, les "contrats de quartier" mis en place en Région bruxelloise conjuguent, pendant plusieurs années, de nombreuses actions visant à améliorer la situation locale d’un périmètre défini, grâce à des fonds publics communaux, régionaux et fédéraux, le tout dans une démarche participative : initiatives sociales en faveur des plus défavorisés et de la cohésion sociale, rénovation des voiries, mais aussi rénovation, isolation et construction de bâtiments,... (Pour en savoir plus sur ces contrats, cliquez ici). Or, une des principales menaces qui pèsent sur les martinets (mais aussi sur plusieurs autres espèces citadines d’oiseaux et de chauves-souris) est la disparition des cavités qu’ils occupent dans les bâtiments pour nicher, se reproduire. Cela signifie que de tels « contrats de quartier » peuvent être une catastrophe pour la survie de cette biodiversité urbaine… ou une formidable opportunité, si des initiatives comme "Save mijn nid" sont prises en même temps.

Le comité de sélection de l’appel à projets, puis le Collège des Bourgmestre et Echevins, ont approuvé le micro-projet en octobre 2017. Le projet a officiellement démarré en novembre, avec la signature d’un accord entre le groupe porteur et la Commune, ainsi que la participation du groupe porteur à la Foire du Logement.

Foire du logement : une première action prometteuse

Salon Logement_afficheDiapositive2

 

Cette première action phare du projet a remporté un franc succès : le stand que nous avions à cet événement (organisé par la Coordination Logement du CQD à la maison communale d’Etterbeek) présentait "Save mijn nid" ; il illustrait aussi les sites de nidification spontanée des martinets et les mesures de protection (ou de compensation) simples à mettre en œuvre dans le cadre de projets de construction ou rénovation. Le public visé était tant les citoyens (notamment propriétaires de bâtiments) que les professionnels participant à l’événement : l’asbl Habitat et Rénovation, architectes, sociétés de rénovation, agents communaux…

Si les citoyens étaient peu nombreux, les autres acteurs (communaux, associatifs et professionnel) représentés à cet événement ont témoigné d’un intérêt prometteur, espérons que cela ait été l’amorce de partenariats fructueux ! Le Bourgmestre lui-même a montré un intérêt et un soutien enthousiastes. 

 

DSC02105  DSC02115
L'équipe dynamique, à l'enthousiasme communicatif, a suscité l'intérêt des professionnels comme des particuliers.

DSC02113  DSC02106
A gauche : Le Bourgmestre, Vincent De Wolf, visiteur de marque et… enthousiaste de notre stand !
A droite : Signature de la convention avec la Commune pour le microprojet.

 

L’union fait la force

Logos CQD

Commune d’Etterbeek, ERM, Natagora, Habitat & Rénovation, associations locales, professionnels, citoyens : une fois de plus, nous voyons que c’est en favorisant la collaboration et les synergies que des projets ambitieux pour les martinets sont possibles ! Par ailleurs, l’équipe porteuse du micro-projet espère aussi élargir et renforcer son impact en s’inspirant d’autres actions et projets déjà décrits sur ce blog (par exemple actions en partenariat avec d’autres associations de protection de la nature comme Natuurpunt, la Ferme Nos Pilifs, le Jane Goodall Institute,…)

Cerise sur le gâteau : le quartier est situé à deux pas des institutions européennes (voir le plan reproduit plus haut) et de nombreux habitants du périmètre y travaillent. Le dynamisme et le succès de ce projet local pourrait donc devenir un formidable outil de promotion de la protection des martinets à une échelle beaucoup plus large !

 

Un exemple à suivre !

Vous aimez les martinets et habitez, vous aussi, dans le périmètre d’un contrat de quartier durable ? Pourquoi ne pas vous inspirer de cette initiative et lancer, à votre tour, un projet local ?
Vous trouverez de nombreuses sources d’inspiration sur ce blog, mais n’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de conseils !

 

Liens utiles pour plus d’informations sur ce projet :

Intéressés par la suite de "Save mijn nid" ?

Vous pouvez suivre son actualité sur Facebook et, bientôt, sur le site internet de la Commune.
Vous pouvez aussi demander à être tenus au courant en envoyant un message à:

Charlotte.Bellon@reachcentrum.eu
Cecile.Rao@erm.com

 

Questions sur techniques sur les aménagements pour martinets:

martinets@natagora.be

 

 

 

 

12 novembre 2017

Rénovation: aménagement d'une vieille corniche à Jette

La société Falco aide les martinets, et vous?.... (copyright M. Wauters)

 

Comme je l'ai déjà évoqué plusieurs fois sur ce blog (voir notamment ici), la Commune de Jette, à Bruxelles, est une municipalité qui s'engage pour les martinets (et la biodiversité urbaine en général) à long terme.

En 2017, outre le projet de placement de nichoirs aux quatre coins de la commune et 2 corniches aménagées chez des particuliers (voir ici et ici), elle a fait preuve d'une belle réactivité dans le cadre d'un chantier de rénovation où rien n'était initialement prévu pour les martinets : ayant constaté que la toiture de l'école Tournesol (située à 2 pas de la place Cardinal Mercier et de la gare) était en réfection, j'ai proposé aux autorités communales (service des Bâtiments), en août, d'en profiter pour forer quelques trous dans la vieille corniche, ce qu'ils ont accepté immédiatement : 2 jours plus tard, avec la collaboration très réactive et pro de l'entreprise Falco, 6 trous répartis sur plusieurs côtés du bâtiment étaient forés.

Comme pour les projets précédents, une pancarte explicative sera bientôt placée à l'entrée de l'école pour que les parents et les passants soient sensibilisés à la cause d'une architecture et d'une rénovation accueillantes pour les martinets.

 

DSC00418  DSC00406

 

DSC00407

 

Posté par Martine W à 11:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

01 octobre 2017

Des nichoirs "compensatoires"

PJ_Recadrée OK
Sur ce mur orienté Nord: 21 cavités pour martinets et 2 gîtes pour chauves-souris;
2 autres gîtes pour chauves-souris ont été implantés côté Sud (© Martine Wauters)


Un nouveau bâtiment de bureaux conforme aux normes bruxelloises du passif vient d'être achevé en Région bruxelloise.  Sa particularité? Comme la toiture verte initialement prévue pour favoriser, entre autres, la biodiversité n'a pas pu être réalisée suite à divers aléas, et comme le dossier bénéficiait d'un subside régional "bâtiment exemplaire", il a été décidé en cours de chantier d'y ajouter des gîtes pour martinets, mais aussi pour moineaux et pour chauves-souris, sur les conseils de l'administration bruxelloise de l'environnement, Bruxelles Environnement.

J'ai moi-même été consultée pour les nichoirs à martinets. Pour cette espèce, pas moins de 7 triples nichoirs Schwegler en béton végétal, soit 21 cavités potentielles, ont été obtenus. Le résultat est un compromis entre les contraintes et exigences du maître d'ouvrage, des architectes et autres professionnels du bâtiment impliqués dans ce dossier et des besoins des espèces concernées. Vu le stade d'avancement du chantier, les nichoirs à martinets ont été placés à l'extérieur, sur un mur ombragé (orienté vers le Nord). Faute de corniche, une petite toiture a été placée au-dessus de la rangée de nichoirs à martinets, pour les protéger tant des intempéries que des prédateurs (pies, corneilles) qui risqueraient de capturer des jeunes à l'entrée du nid en se posant au-dessus (ma demande initiale de pllutôt avoir un toit protecteur incliné, empêchant les prédateur de se poser, n'a malheureusement pas pu être réalisée, il faudra donc suivre l'évolution lorsque les nichoirs seront occupés).

DSC08230-recadrée
© Martine Wauters

Vu la présence de nombreux moineaux tout autour du nouveau bâtiment, cette espèce devrait rapidement coloniser une partie des nichoirs qui leur sont destinés (5 triples nichoirs pour un total de 15 cavités)... voire aussi les nichoirs à martinets, puisqu'ils prisent aussi ce modèle. Quant aux martinets, ils sont moins nombreux dans ce quartier d'immeubles modernes, mais les moineaux contribuent souvent à les attirer, puisqu'ils privilégient les mêmes types de sites de nidification et que les moineaux mâles marquent bruyamment leur territoire à proximité immédiate de leur nid (contrairement aux martinets nicheurs, qui sont très discrets, entrant silencieusement et à 60-70 km/h dans leur cavité).

Affaire à suivre donc!

Pour plus de détails techniques sur ce dossier, voir la fiche publiée à ce sujet par Bruxelles Environnement:

http://app.bruxellesenvironnement.be/batex_search/Docs/fs_230_FR.pdf

 

DSC08227
© Martine Wauters

 

 

Posté par Martine W à 19:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

26 septembre 2017

5è conférence internationale sur les martinets (Tel Aviv, 2018)

New banner_cropped

Je viens de créer un blog (ainsi qu'un Evénement Facebook, via ma Page "Martinets Sans Frontières / Swifts Without Frontiers) pour le comité organisateur de la prochaine Conférence internationale sur les martinets, tous les détails pratiques sont (et seront) publiés (en anglais, langue de la conférence) sur le blog de la conférence. Ci-dessous, les liens utiles:

Blog de la conférence (en anglais)
Page "Martinets Sans Frontières / Swifts Without Frontiers

N'attendez plus pour vous inscrire, il est TRES important que les organisateurs sachent dès que possible qui vient, qui cela intéresse de figurer parmi les orateurs, de présenter un poster ou une oeuvre d'art,...

Pour rappel/info, les martinets seront déjà arrivés en Israël en mars, et une des activités au programme est la célèbre cérémonie annuelle de bienvenue aux martinets (et de paix) devant le Mur des Lamentations!

Wailing Wall

Pour vous mettre l'eau à la bouche, n'hésitez pas à (re)voir les vidéos sur cette cérémonie émouvante devant une colonie mythique:
www.youtube.com/watch?v=oIgTgwRYdTs
https://www.youtube.com/watch?v=Zl5NsZvWaLk

 

Pour les plus "mordus", un petit voyage de quelques jours à la découverte des milliers d'oiseaux migrateurs survolant Israël à cette époque est aussi proposé après la conférence, détails sur le blog de la conférence!

Si vous connaissez quelqu'un qui pourrait être intéressé, je vous invite à partager sans attendre cette invitation avec eux!

 

TEL AVIV 2018 - SWIFT YOU SOON

 

Posté par Martine W à 12:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 septembre 2017

Isolation et martinets: un exemple à suivre!

DSC00656
Marco Teixeira, ouvrier très motivé de la société Bodima (© Martine Wauters)


Début juillet 2017, Bruxelles Environnement me contactait suite à l'alerte lancée par un riverain de la Maison du Néerlandais (Huis van het Nederlands Brussel), en plein centre de Bruxelles: des échafaudages avaient été installés autour du bâtiment, et ce particulier ami des martinets soupçonnait la présence de nicheurs dans le haut de la façade latérale. Une soirée d'observation en compagnie de ce riverain a certes permis de constater la présence d'une importante colonie de martinets dans le quartier, mais l'étroitesse de la rue empêchait de voir suffisamment pour déterminer s'il y avait péril en la demeure pour des nicheurs.

Le responsable du bâtiment a accepté très facilement que je monte en haut de l'échafaudage pour vérifier consciencieusement la présence ou non de couples nicheurs. Bien que cela n'ait pas été le cas, il a spontanément proposé de profiter de l'isolation de deux façades pour installer 5 nichoirs à martinets (modèle Schwegler 17) dans l'isolant. 

La mise en oeuvre de ce projet par la société Bodima, sous la supervision de Peter Pirard, responsable du bâtiment, a eu lieu en août et septembre 2017: tout d'abord les nichoirs ont été fixés contre le mur, dans l'isolant (3 sur une façade, 2 sur deux autres) et une poignée de matériaux (duvet et paille coupée court) a été placée dans chaque nichoir pour accélérer leur adoption par les martinets lors des saisons de nidification à venir:

Encours_OK  DSC00661
© Martine Wauters                                                
© Martine Wauters

Les deux façades ont ensuite été recouvertes d'un enduit, qui contribuera non seulement à protéger et renforcer l'isolant, mais aussi à protéger et isoler les nichoirs, et le contour du couvercle du nichoir a été isolé, pour éviter tout infiltration dans l'enduit et dans l'isolation.

DSC00655  DSC00658
© Martine Wauters                                                
© Martine Wauters

 

Voici le résultat vu de loin: discret et esthétique, n'est-ce pas?

DSC00790© Martine Wauters

DSC00782© Martine Wauters

DSC00202
Peter Pirard, responsable du bâtiment (© Martine Wauters)

 

Merci à Peter Pirard, responsable du bâtiment, pour son soutien et son professionnalisme tout au long de ce dossier!
Merci aussi à Gert Belmans, de la société Bodima, et à son équipe de nous avoir permis de mener ce projet à bien!

 

Plusieurs projets similaires verront bientôt le jour à Bruxelles, affaire à suivre donc!

 

 

 

Posté par Martine W à 22:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,