Martine(t) News, le blog de Martine Wauters (Belgique)

11 mai 2018

Agenda 2018

Diapositive1

 

Cet agenda 2018 a déjà été publié dès janvier et a été mis à jour depuis, mais comme la "saison des martinets" démarre vraiment maintenant, je le remets en exergue en le republiant. Au cours des prochaines semaines et prochains mois, je vous invite en tout cas à consulter régulièrement cet article via la catégorie "agenda" de ce blog (colonne de droite de la page d'accueil): je communique parfois des infos partielles, pour que vous puissiez déjà bloquer les dates dans vos agendas, les détails suivront progressivement, et plusieurs nouveaux événements vont s'ajouter au cours des prochains jours et prochaines semaines,  surprise, surprise!


Vous souhaitez organiser une activité (conférence grand public/pour un public spécialisé, promenade guidée en juin ou début juillet, animation pour enfants, stand info dans le cadre d'un événement,...) en l'honneur des martinets dans votre commune, quartier, institution ou association? N'hésitez pas à me contacter (biodiv.apus(AT)gmail.com)!

Dernière mise à jour: 17/05/18.

 

Prochains événements :

(Pour un aperçu des événements passés, voir la fin de cet article)

 

 

 

festival swifts & fun 2018

 

 

cropped-Logo-terra-e-cielo-e1460136866681   logo martinet en swali

 

 

 


Aux 4 coins du monde,  les amis des martinets se mobilisent simultanément pour partager leur passion.  Le but est de renforcer les liens et l'entraide au sein du réseau international de défenseurs des martinets, le sentiment d'appartenance à un réseau composé de nombreuses personnes et associations, dans de nombreux pays, ce qui représente de nombreuses idées, de nombreux projets, de nombreux événénements et activités qui ont un dénominateur commun: accroître la sensibilisation à la présence des martinets dans les bâtiments, diffuser l'information sur les bonnes pratiques permettant de préserver les colonies pendant les travaux d'entretien ou de rénovation, mais aussi dans les modes de construction actuels, impliquer les propriétaires des bâtiments, les entrepreneurs, les institutions et les associations, et surtout les populations locales. Parallèlement, cet événement commun, fédérateur, pourrait susciter l'intérêt des médias, et donc renforcer l'impact de notre communication. Le tout, pour une meilleure protection des martinets.

Cette année le Festival & Monumenti Vivi se sont associés à Martinets Sans Frontières pour l'organisation de ce festival international.

Pour la Belgique, ce sont pas moins d'une vingtaine d'événements (repris ci-dessous) qui seront organisés cette année à Bruxelles et en Wallonie. (25 activités à ce stade, l'agenda qui suit sera complété progressivement)

Pour connaître le programme complet dans les autres pays participants (à ce stade en Italie, en Suisse, en France, au Royaume-Uni, en Espagne, aux Pays-Bas et en Israël, toute autre adhésion reste la bienvenue!), voir le site internet de "Swifts & Fun", en cliquant sur ce lien:  Festival international "Swifts&Fun".


 

Programme pour la Belgique
​(Sauf si indiqué autrement, les organisateurs sont le GT Martinets de Natagora & Gierzwaluwgroep van Natuurpunt)

Samedi 9 juin
Jette

En guise d'apéro aux activités jettoises autour du martinet, mais aussi au festival international du martinet "Swifts & Fun", le Delhaize Theodor de Jette propose une dégustation de délicieux vins de St Emilion qui tirent leur nom du Martinet noir: "Château Grand Martinet" et "L'Envol de Martinet". Dès à présent, en partenariat avec le producteur (qui attache beaucoup d'importance à la protection de l'oiseau emblème de ses vins) et le GT Martinet, le rayon vin de ce magasin est tout doucement en train de se mettre sur son 31 en l'honneur du martinet! Le 9 juin, les clients pourront découvrir (pendant une bonne partie de la journée) tant ces vins que le martinet et les activités de la saison 2018 autour du Martinet noir.

Cerise sur le gâteau: de 12 à 13h, sur réservation (obligatoire, au plus tard le 1er juin), vous pourrez participer à une séance VIP de dégustation-animation- information ("vin + oiseau") dans une salle réservée à cette effet!

 

DSC02348  DSC02366

Patrick Van Acker, "Expert vin Delhaize Theodor", est très enthousiaste à l'idée de
contribuer au lancement du festival "Swifts&Fun" 2018 en Belgique!



Adresse du jour: Delhaize "Theodor" (rv au rayon vin).
Rue Léon Théodor , 182
1090 Jette (Bruxelles)

Infos et réservations: biodiv.apus@gmail.com

 

Mardi 12 juin
Etterbeek

Deuxième balade d'observation des martinets et de la biodiversité en ville de 2018 dans le cadre du micro-projet Save Mijn Nid (CQD Chasse-Grey), à Etterbeek, mais aussi du du festival international "Swifts&Fun". Venez marcher avec nous dans le périmètre du micro-projet, à 18h30. Le lieu de rendez-vous est au kiosque du Jardin Jean-Félix Hap, d'où nous partirons nous balader.

Un guide nature ainsi que des membres du micro-projet Save Mijn Nid vous accompagneront afin de vous faire découvrir l'importance de la biodiversité en ville. Nous passerons par différents endroits et espérons pouvoir observer des martinets nichant sur le territoire bruxellois.

Inscription gratuite mais obligatoire pour des raisons d'assurance. La priorité ira aux habitants du quartier.
Veuillez envoyer un mail à l'adresse suivante en précisant la date de la balade et le nombre de personne à inscrire: olivier.lambrecht@erm.com.

 

Vrijdag 15 juni:
Jubelpark te Etterbeek.

"Gierzwaluwenijse": gierzwaluwen bekijken met ijsje / wafel.

Afspr. Om 19u30 (voor de Triomfboog van de Cinquantenaire, aan de kant van het stadscentrum, dus niet in de binnenkoer van de musea).

Tussen 20u30 en 22u: kleine "theoretische" presentatie, gevolgd door een spectaculaire "luchtshow" door een van de grootste gekende kolonies van Brussel, die daar broedt, terwijl je van een ijsje / wafel / wijn geniet. Essentieel (voor uw confort maar ook voor de sfeer!): breng je eigen stoeltje, picknick-deken of iets anders om op de grond te zitten!
Organisatie: Gierzwaluwenwerkgroep van Natuurpunt Brussel, in het kader van het international Festival "Swifts & Fun".
Inschrijvingen: biodiv.apus@gmail.com

Samedi 16 juin:
Martinets et Crème glacée
Parc du Cinquantenaire.

Vous commencerez pas écouter une présentation "théorique" sur le martinet... "in situ", sur la pelouse la plus proche des arcades du Cinquantenaire. Nous observerons ensuite le ballet aérien vespéral spectaculaire de cette colonie majeure de Bruxelles.

Pour renforcer l'ambiance parfaitement estivale, deux conditions essentielles:

- vous serez confortablement installés sur... le siège de jardin, la couverture ou le coussin que VOUS aurez apporté
- chacun pourra s'acheter une glace au marchant ambulant local et la déguster en admirant le spectacle des jeunes martinets se poursuivant en criant devant les fresques des galeries où nichent une série de couples.

Pour ceux qui le souhaitent, n'hésitez pas à arriver un peu plus tôt et à prendre votre pique-nique!

Rv dès 19h30 (devant les arcades, côté centre ville, donc pas dans la cour intérieure des musées).
De 20h30 à 22h: petite présentation "théorique" suivie de l'observation du ballet aérien vespéral spectaculaire d'une colonie majeure de Bruxelles, tout en dégustant une glace (ou une gaufre ou un verre de vin "Martinets").

Organisation: partenariat entre le GT Martinets de Natagora-Aves et la section Aves Bruxelles, dans le cadre du Festival international "Swifts & Fun".

Infos et inscriptions: martinets@natagora.be.

 

Dimanche 17 juin:
Assesse
"Martinets, hirondelles et autres oiseaux qui sont nos voisins"

Horaire et programme provisoires :

10h à 11h :  Exposé "Martinets, hirondelles et autres oiseaux qui sont nos voisins" (petite conférence de présentation des espèces et de la façon de les accueillir et les protéger). "De nombreux oiseaux cohabitent avec nous, nichant même sur ou dans nos maisons, ... si nous leur en laissons la place et acceptons leur présence. Partons à la découverte de ceux-ci, des endroit où ils nichent, des menaces qui pèsent sur eux et des actions que nous pouvons mener pour les aider."

11h : Balade guidée dans le village : "Martinets, hirondelles, moineaux et autres rougequeues sont nos voisins. Nous irons à leur rencontre en parcourant les rues du village d'Assesse."

14h : 2ème balade (idem)

11h-17h : Dans la salle du conseil communal, exposition sur le thème des oiseaux de nos villages, stand d'information, documentation, bricolages pour enfants.


RV: adresse : Salle du conseil communal, Esplanade des citoyens, 5330 Assesse.
Organisation: Aves-Namur, dans le cadre du Festival international "Swifts & Fun".
Infos et inscriptions à la conférence: Lise-Marie Pigneur: Lmpigneur@gmail.com


Vendredi 22 juin:
Soirée "martinets" à Jette (priorité aux Jettois):

  • De 18h à 19h : conférence (brève présentation du martinets et explications sur le projet "nichoirs" 2019).
  • De 19h à 19h30 : drink/petites dégustations.
  • 19h45-21h : promenade guidée à la découverte des martinets du quartier.

Rv au Rayon vert, rue Gustave Van Huynegem 32, 1090 Jette.

Organisation: partenariat entre le GT Martinets de Natagora-Aves et la Commune de Jette, dans le cadre du Festival international "Swifts & Fun".

Pour des raisons d'organisation, réservation indispensable et priorité aux Jettois: cette soirée est organisée dans le cadre d'un partenariat entre la Commune de Jette et le GT Martinets.

Infos et inscriptions: cmeeus@jette.irisnet.be


Samedi 23 juin:
Etterbeek
9-11h

Petit déjeuner "martinets"


Balade matinale dans les rues d'Etterbeek démarrant en douceur par un petit déjeuner convivial dans le parc du Cinquantenaire, devant les arcades, pour observer l'importante colonie qui niche dans les galeries situées de part et d'autre de ces dernières. Le tout en l'honneur des martinets! La balade sera l'occasion de découvrir non seulement les martinets, mais aussi les autres espèces citadines que nous cherchons à préserver.
 
Rv à 9h devant les arcades du Cinquantenaire (côté parc, pas côté cour).

Activité organisée dans le cadre du microprojet "Save mijn nid", dans le cadre du Festival international "Swifts & Fun".
Inscription gratuite mais obligatoire pour des raisons d'assurance, mais aussi d'organisation, notamment du petit déjeuner.
La priorité ira aux habitants du quartier.
Infos et inscriptions: olivier.lambrecht@erm.com.

 

Zaterdag 23 juni:
Etterbeek

09.00-11:00.

Tweetalige gierzwaluwen ontbijt- en ochtendwandeling.
We beginnen met een gezellig ontbijt in het Jubelpark, met zicht op gierzwaluwen. Een grote kolonie heeft zich namelijk geïnstalleerd in de galerijen. Tijdens de wandeling ontmoeten we ook andere typische stadsvogels. Deze activiteit georganiseerd in het kader van "Save mijn nid" en "Swifts & fun". Afspraak aan het Jubelpark, aan de kant van het park, niet van de binnenkoer.

Inschrijven: de deelname is gratis, maar omwille van praktische redenen graag je aanwezigheid bevestigen via: olivier.lambrecht@erm.com

Dimanche 24 juin:
Hamois
De 10 à 12h
"A la rencontre de nos hirondelles et martinets"

Dans le cadre du Festival international "Swifts & Fun", balade à la rencontre de ces merveilleux oiseaux aux capacités incroyables qui utilisent nos habitations pour nicher.
Apportez vos jumelles si vous en avez!
Rv: chaussée de Liège, 5360 Hamois, au parking à côté du rond-point.

Contact pour plus d'informations: Thierry Descamps
Tél : 0476/62.45.22
Email : descampsthierry@skynet.be


Lundi 25- jeudi 28 juin:
Campus Toverfluit
Inventaire collectif de la plus grosse colonie connue de martinets de Bruxelles.
Infos pratiques sur demande (martinets@natagora.be).

Dimanche 1er juillet:
De 09h30 à 12h
Comines-Warneton

Balade à la découverte de notre martinet noir et de nos hirondelles.
Rv au parking de la RNOP, 7784 COMINES-WARNETON, rue du Touquet.
Plan d'accès : http://www.lys-nature.dafun.com/page106.html

Dans le cadre du Festival international Swifts&Fun, en collaboration avec LYS-NATURE.
Contact pour plus d'informations: Martin Windels: windels.martin@gmail.com

 

Dimanche 1er juillet:
Forest

Dans le cadre du Festival international "Swifts & Fun", le GT Martinet et le comité QuartierWielsWijk se sont associés pour vous concocter une série d'activités:

* 15-17h: Jeu du Martinet
Tous les ans, le martinet vient passer 3 mois chez nous pour se reproduire. Pour ce faire, il accomplit un périple impressionnant de 7000 à 10.000 km parsemé d'embuches. A travers un jeu de société créé par le GT Martinets, les enfants (et adultes ayant gardé le goût du jeu) pourront découvrir en s'amusant cette véritable saga annuelle... et toute une série d'anecdotes étonnantes sur cet oiseau fascinant mais menacé. (Dans le cadre du festival international "Swifts&Fun")

 * 18-19h30: Apéro-expo
Dans le cadre du festival international "Swifts&Fun", nous vous proposons de déguster du vin "L'Envol de Martinet" (et des boissons non alcoolisées "sur le thème du martinet") tout en découvrant une expo sur le martinet et les actions en faveur de sa protection. (Boissons payantes, au profit des actions en faveur du martinet).


* 20-21h30: Balade "Martinets"
Partons ensemble à la découverte des martinets du quartier! La balade sera émaillée d'anecdotes fascinantes et/ou amusantes sur le martinet. L'occasion aussi d'évoquer les enjeux locaux et internationaux pour la survie de cette espèce. La durée de la promenade dépendra de l'activité plus ou moins intense des martinets locaux, liée à la météo. (Dans le cadre du festival international "Swifts&Fun")


Lieu de rdv: QuartierWielsWijk, 273 rue des Alliés

Réservations souhaitées (au plus tard le vendredi 28/06) à l'adresse suivante: martinets@natagora.be


Lundi 2 juillet
Louvain-La-Neuve

20:15-21:30

"Louvain-Les-Martinets"

Dans le cadre du Festival international "Swifts & Fun", Sébastien Mercier (bénévole passionné du GT Martinet mais aussi bénévole de Birds Bay spécialisé dans la revalidation des martinets) vous propose une balade à la rencontre des Martinets de Louvain-La-Neuve, en ville et au lac (présentation de l'oiseau et des quelques sites de nidification).

Point de rendez-vous : place de l'université, à la fontaine.

Contact pour plus d'infos et réservation (pas obligatoire mais souhaitée):
sebastien.mercier87@outlook.com
0472-96 34 65

 

Mercredi 4 juillet
Auderghem

Martinets du Vieux Sainte-Anne et des étangs Mellaerts

Dans le cadre du festival international 'Swifts & Fun', nous partirons à la recherche des martinets dans le quartier du Vieux Sainte-Anne.  La courte balade sera aussi l'occasion d'observer les autres oiseaux du quartier et voir comment une plante grimpante ou un nichoir peut les aider.

Ensuite, nous irons aux étangs Mellaerts (à pied 15' le long de la Woluwe ou en tram 2 arrêts) pour profiter de leur ballet aérien au dessus des étangs et prolonger la discussion autour d'un apéritif ou d'une glace à la buvette des pédalos.

17h30 : départ au Jardin des Villageois à Auderghem (croisement rue du Villageois et rue Montagne de Sable).
19h: départ vers les Etangs Mellaerts. Possibilité de participer à l'une ou l'autre activité.  
Les enfants sont les bienvenus.

Inscription souhaitée à cette adresse: dkuborn@hotmail.com
(La priorité ira aux habitants du quartier)


Vendredi 6 juillet
(En cas de mauvais temps, l'activité sera reportée au 7 juillet)
Liège

Dans le cadre du Festival international "Swifts & Fun", promenade "martinets" dans un quartier pittoresque des Aguesses, entre autres le long du canal de l'Ourthe. La soirée se clôturera par un verre de l'amitié (entre autres avec dégustation de vins du "Château Martinet"!).
Rv: 21 quai du condroz 4020 LIEGE
Infos et inscriptions: Véronique Vanardois Chelieu (poyette76@hotmail.com).

 

Samedi 7 juillet
Wavre

De 11 à 16h: stand-info et animations sur le martinet au Moulin de Bièrges, qui est un des points de vente des nichoirs à martinets en Belgique.

Dans le cadre du Festival international Swifts&Fun, venez découvrir le martinet et nos actions de protection, des animations sont également prévues pour vos enfants. (Pour contribuer à l'ambiance estivale liée à la présence du martinet, nous espérons la présence d'un glacier - sous réserve de confirmation)

Adresse: rue du Manège 16, 1301 Bierges (près de la sortie "Wavre" de l'autoroute E411).
Contact pour plus d'informations: ceciledelville9@gmail.com

 

Samedi 14 juillet:
Wavre

De 20 à 21h30: balade à la découverte des martinets de Wavre.

Dans le cadre du Festival international Swifts&Fun, le GT Martinets vous emmène au centre de Wavre pour découvrir le martinet, une espèce citadine fascinante mais menacée. L'occasion, sans doute, d'observer différents aspects de la biodiversité citadine. Sous réserve de confirmation, nous pourrions même déguster une glace à un moment de la soirée.


Rv devant l'Athénée royal Maurice Carême, Avenue Henri Lepage 4, 1300 Wavre.
(La durée de la promenade dépendra un peu du degré d'activité des martinets, tributaire de la météo).

Rservation souhaitée à l'adresse suivante: martinets@natagora.be

Dimanche 15 juillet

Anderlecht (Neerpede)

"Martinets, hirondelles & Crème glacée"

15-16h30

Dans le cadre du festival international "Swifts&Fun", le GT Martinets emmène petits et grands à la découverte des martinets, mais aussi des hirondelles, aux portes du Pajottenland.

Au grand étang de Neerpede, s'il fait chaud, vous pouvez observer un spectacle étonnant: des Martinets noirs et Hirondelles rustiques et de fenêtre buvant en volant au ras des flots! Les enfants sont les bienvenus, pensez à prendre un goûter et à boire! En fonction de la météo et donc du degré d'activité de ces oiseaux, nous ferons peut-être un petit tour dans le Pajottenland voisin.

Cerise sur le gâteau: un glacier artisanal apportera une touche estivale supplémentaire, puisque le martinet est un symbole de l'été (d'où l'importance de vous inscrire, pour des raisons d'organisation)!

Rv: au bord de l'étang, en face du Châlet de la Pede (adresse: rue de Neerpede 575)
Réservation souhaitée à l'adresse suivante: martinets@natagora.be

 

20h-21h30

Dans le cadre du festival international "Swifts&Fun", le GT Martinets vous emmène pour une balade tranquille à la découverte des martinets, mais aussi des hirondelles, aux portes du Pajottenland.

Au grand étang de Neerpede, les Martinets noirs se livrent à un beau "show aérien" avant de partir dormir en volant à 3000m d'altitude! C'est aussi un bon endroit pour observer des Hirondelles rustiques et de fenêtre, mais aussi divers oiseaux d'eau.

En fonction de la météo et donc du degré d'activité de ces oiseaux, nous ferons peut-être un petit tour dans le Pajottenland voisin. La météo conditionnera peut-être aussi la longueur de la balade.

Cerise sur le gâteau: sauf si le nombre d'inscriptions est insuffisant, nous demanderons à un glacier de venir apporter une touche estivale supplémentaire, puisque le martinet est un symbole de l'été (d'où l'importance de vous inscrire, pour des raisons d'organisation)!

Rv: au bord de l'étang, en face du Châlet de la Pede (adresse: rue de Neerpede 575)
Réservation souhaitée à l'adresse suivante: martinets@natagora.be

 

Mardi 17 juillet
Etterbeek

Troisième balade d'observation des martinets et de la biodiversité en ville de 2018 dans le cadre du micro-projet Save Mijn Nid (CQD Chasse-Grey), à Etterbeek , mais aussi du du festival international "Swifts&Fun". Venez marcher avec nous dans le périmètre du micro-projet, à 18h30. Le lieu de rendez-vous est au kiosque du Jardin Jean-Félix Hap, d'où nous partirons nous balader.

Un guide nature ainsi que des membres du micro-projet Save Mijn Nid vous accompagneront afin de vous faire découvrir l'importance de la biodiversité en ville. Nous passerons par différents endroits et espérons pouvoir observer des martinets nichant sur le territoire bruxellois.

Inscription gratuite mais obligatoire pour des raisons d'assurance. La priorité ira aux habitants du quartier.
Veuillez envoyer un mail à l'adresse suivante en précisant la date de la balade et le nombre de personne à inscrire: olivier.lambrecht@erm.com.

 

 

 

Dimanche 29 septembre

Anderlecht
Fête du bien-être animal

12-16h

Place de la Vaillance

Cette année, le GT Martinet a été invité à participer à cette activité annuelle organisée par la Commune d'Anderlecht. Nous serons donc présents avec un stand d'information et quelques animations.

 

Samedi 24 novembre
Wavre

10-16h

Château de Wavre

(Détails suivront)

 

Evénements passés :

Samedi 24 février
Tubize
Journée de sensibilisation sur le Martinet noir:
- 10h30-12h: conférence
- 13h-15h: atelier didactique/animations pour enfants/jeunes adolescents

Adresse: Hôtel de Ville (salle B) - Grand’Place, 1 - Tubize
Organisation : GTM de Natagora-Aves, en partenariat avec la Ville de Tubize et la Régionale Haute Senne de Natagora.
Pour une meilleure organisation et un meilleur accueil, nous demandons aux personnes intéressées de s’inscrire (gratuitement) au 02-391.39.49 ou sur info@tubize.be.

Samedi 24 & dimanche 25 mars
Halle
Stand "martinets" aux portes ouvertes d'Ecoflora, de 10 à 18h.
(Les portes ouvertes se déroulent également le 23)

ecoflora

 

WIN_20170401_12_04_53_Pro

(Ecoflora est une jardinerie "bio" qui est aussi l'importateur des nichoirs Schwegler pour la Belgique. Cette jardinerie est partenaire de Natagora, un pourcentage de chaque vente est ainsi rétrocédé à l'association)
Adresse: Ninoofsesteenweg 671, 1500 Halle
Plus d'infos ici: http://www.ecoflora.be/FR/agenda.aspx

 

 

Dimanche 29 avril
Etterbeek (rue de Theux)
De 12 à 18h.

Save Mijn Nid

Dans le cadre de la Ducasse d’Etterbeek, l'équipe du microprojet "Save mijn nid" vous proposera une série d'activités sur le thème des martinets: jeu de société "tous publics" sur la migration du martinet, activités créatives, infos sur le martinet et les aménagements en sa faveur.

In het kader van de Ducasse van Etterbeerk biedt U de ploeg van het microprojet "Save mijn nid" verschillende activiteiten rond het thema "gierzwaluwen": bordspel voor alle publieken over de trek van de gierzaluw, creatieve activiteiten, infos over de gierzaluwen en voorzieningen voor deze vogel.

Rv au stand du Groupe de travail martinets/Gierzaluwwerkgroep (Natagora-Aves & Natuurpunt Brussel).
Organisation: partenariat entre la Commune d'Etterbeek et le GT Martinets/Gierzwaluwwergroep.

 

 

Mardi 1er mai
Neerpede (Anderlecht)
Promenade "1er mai, 1er martinet?" autour de l'étang de Neerpede.

A Bruxelles, les premiers martinets nicheurs nous reviennent entre la mi-avril et début mai, en fonction des conditions climatiques. Un adage dit d'ailleurs "1er mai, 1er martinet". Chaque année, c'est souvent à Neerpede que j'observe "mes" premiers martinets de la saison, qui trouvent, au-dessus des étangs, les nombreux insectes nécessaires pour les requinquer après (ou pendant) leur migration de 7.000 à 10.000 km.

Je vous propose donc de m'accompagner pour une balade tranquille autour de l'étang, émaillée de petits récits sur la vie étonnante du martinet. En fonction de la météo et du nombre d'oiseaux présents, nous ferons peut-être un petit crochet en bordure du Pajottenland.

Si les martinets sont présents, vous pourrez partager ce qu'un ami des martinets a surnommé "l'apodophorie" (la joie de voir "vos premiers martinets de l'année")!

Selon la météo, peut-être aurez-vous la chance d'en voir une centaine chasser au-dessus de vos têtes, peut-être seulement un petit groupe. Si les martinets ne sont pas encore au rendez-vous, nous observerons les Hirondelles rustiques et de fenêtre et, à défaut, les oiseaux d'eau (grèbes, fuligules,...).

Infos pratiques:

Rv à 19h devant la Maison verte et bleue, .
La promenade se terminera vers 20h30 mais, comme l'activité des martinets et autres espèces précitées varie au fil de la soirée, les personnes qui le souhaitent pourront ensuite rester avec nous au bord de l'étang pour poursuivre les observations en fonction de leurs disponibilités, éventuellement jusqu'à la tombée de la nuit.

Réservations et contact pour plus d'infos: biodiv.apus@gmail.com
(En réservant, vous serez avertis de tout changement éventuel de dernière minute (en fonction de la météo, des martinets,...)

Organisation: groupe de travail "martinets" de Natagora-Aves, en partenariat avec la Maison verte et bleue et Bruxelles Nature (dans le cadre de sa "Semaine bruxelloise de la Nature").

 

Woensdag 2 mei
Neerpede (Anderlecht)
Gierzwaluwwandeling

Eind april, begin mei is het weer zover: onze zomerse gasten de gierzwaluwen komen weer aan in Brussel. Na hun tocht van zeven tot wel 10000 kilometer hebben ze wel honger gekregen. De vijvers van Neerpede, met alle insecten die er boven vliegen, is een welkome stop om hun buik te vullen. Daarna trekken sommige vogels nog wat verder. Ander blijven in Brussel en zoeken ieder hetzelfde nest terug op. Slechts drie maanden later, halfweg juli, vertrekken ze weer naar het zuiden.

We nemen jullie mee voor een wandeling rond de vijver en hopen jullie te kunnen 'besmetten' met  "apodophoria" (het geluksgevoel wanneer je je eerste gierzwaluwen van het jaar ziet). Als het weer goed mee zit kun je er wel honderd boven de vijvers zien jagen.

We vertellen jullie allerlei weetjes over deze fascinerende luchtacrobaten.
Als het weer heel erg tegenzit en de gierzwaluwen het laten afweten zijn er nog genoeg andere vogels die kunnen gezien worden: boerenzwaluwen, huiszwaluwen, watervogels,...
Dit is ook een gelengenheid om van een stukje Pajottenlandslandschap te genieten.

Afspraak om 19u voor het Blauw en groen Huis, Ketelstraat 1A - 1070 Anderlecht.
De wandeling is officieel tot ongeveer 20u30 maar, aangezien de weeromstandigheden een invloed hebben over hoe actief en aanwezig gierzwaluwen en de andere boven vermelde soorten zijn, kunnen de deelnemers die het wensen nog met ons aan de vijver langer blijven, ev. tot het nacht wordt.

Reservatie en contact voor meer info: biodiv.apus@gmail.com
(Het is aangeraden van te reserveren, om verwittigd te worden indien er late veranderingen zijn (weeromstandigheden, gierzwaluwen,...).

Organisatie: Gierzwaluwenwerkgroep van Natuurpunt Brussel, in partenarschap met het Blauw en groen Huis.

 

Vendredi 11 mai

Halle
Stand "martinets" aux portes ouvertes d'Ecoflora, de 10 à 18h.
(Stand "martinets" de 10h à 14h30. Les portes ouvertes se déroulent également le 12 et le 13)

ecoflora

 

WIN_20180511_11_10_00_Pro

(Ecoflora est une jardinerie "bio" qui est aussi l'importateur des nichoirs Schwegler pour la Belgique. Cette jardinerie est partenaire de Natagora, un pourcentage de chaque vente est ainsi rétrocédé à l'association)
Adresse: Ninoofsesteenweg 671, 1500 Halle
Plus d'infos ici: http://www.ecoflora.be/FR/agenda.aspx

 

Samedi 12 et dimanche 13 mai
Anderlecht (Bruxelles)

logo lrbpo  Slide-site-LRBPO-po-3



Stand "martinets" aux portes ouvertes du Centre pour la revalidation de la faune sauvage de Bruxelles Capitale.

Comme chaque année, le GT Martinets sera présent aux portes ouvertes du Centre de revalidation de la faune sauvage de la LRBPO: infos sur les méthodes correctes de revalidation des martinets, infos sur les moeurs étonnantes de cet oiseau, aménagements possibles pour le protéger, exposition de nichoirs, bricolages pour enfants,...

Le tout, dans une ambiance bon enfant comme d'habitude, ce sera aussi l'occasion pour vous de visiter le centre de revalidation, l'expo photo, d'autres stands et animations, la boutique de la Ligue (livres, nichoirs etc). Petite restauration aussi possible.

N'oubliez pas d'observer les nichoirs à martinets placés sous la corniche du bâtiment! Plusieurs sont occupés depuis des années!

Infos pratiques:
Rue de Veeweyde 43 à Anderlecht.
De 10 à 17h.

 

Dimanche 13 mai
Jette (Bruxelles)

Stand "martinets" aux portes ouvertes "Environnement" de Jette.

Ces portes ouvertes sont organisées tous les deux ans. Le programme regorge d’activités en plein air et d’animations, avec la vie cachée des arbres comme thème central.

Le GT Martinets/Martinets Sans Frontières seront là pour présenter les actions menées à Jette en faveur des martinets, ainsi que le lancement d'un nouveau projet de placement de nichoirs chez les Jettois en 2019, mais aussi pour proposer diverses animations pour petits et grands.

Par ailleurs, vous pourrez admirer les magnifiques couleurs des serres communales, faire une promenade à dos d’âne à la Ferme pour Enfants, grimper dans les arbres, apprendre à composter, découvrir le bois virtuel… toutes ces activités et bien d’autres seront possibles. Tous les ingrédients seront présents pour passer une journée fantastique en famille. Rendez-vous aux serres communales, à la Ferme pour Enfants et au bois du Poelbos.

Par ailleurs, vous pourrez admirer les magnifiques couleurs des serres communales, faire une promenade à dos d’âne à la Ferme pour Enfants, grimper dans les arbres, apprendre à composter, découvrir le bois virtuel… toutes ces activités et bien d’autres seront possibles. Tous les ingrédients seront présents pour passer une journée fantastique en famille. Rendez-vous aux serres communales, à la Ferme pour Enfants et au bois du Poelbos.

Service communal des Plantations
avenue du Laerbeek, 120
De 10h à 18h

 

 

Mardi 15 mai
Etterbeek (Bruxelles)
18-20h

Le projet Save Mijn Nid, vous invite à plusieurs balades d’observation des martinets et de la biodiversité en ville, en présence d’un guide nature, celle-ci est la première.

Un guide nature ainsi que des membres du micro-projet Save Mijn Nid vous accompagneront afin de vous faire découvrir l'importance de la biodiversité en ville. Nous passerons par différents endroits et espérons pouvoir observer des martinets fraîchement débarqués sur le territoire bruxellois.

Ces balades visent à faire se rencontrer un public local, du périmètre du contrat de quartier Chasse-Gray en particulier, puis d’Etterbeek et alentours en priorité autour de la nature en ville, mais les autres personnes intéressées sont également les bienvenues dans la mesure des places disponibles.

Le lieu de rendez-vous est au kiosque du Jardin Jean-Félix Hap, d'où nous partirons nous balader.

Inscription gratuite mais obligatoire pour des raisons d'assurance. Veuillez envoyer un mail à l'adresse suivante en précisant la date de la balade et le nombre de personne à inscrire: olivier.lambrecht@erm.com.

Posté par Martine W à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


03 mai 2018

Sauvetage: belle opération solidaire suite à l'effondrement d'un site de nidification

Diapositive1

 © Natagora Haute Senne et Martine Wauters

 

En 2013, une habitante de Braine-le-Comte, Suzy Pattyn, m'avait signalé, préoccupée, la présence d'une colonie de Martinets noirs dans un bâtiment désaffecté, menacé de démolition... ou de s'écrouler avant. Avec son aide, l'administration communale avait été alertée, et j'avais demandé que le bâtiment qui serait construit à la place du chancre démoli comporte une série d'aménagements intégrés pour les martinets; j'avais aussi recommandé de placer sans attendre des nichoirs sur les bâtiments voisins du site, afin que la "jeune" génération de cette colonie de martinets aie le temps de découvrir et d'adopter ce "nouveau" type d'aménagements. J'avais également eu l'occasion de donner une conférence à la maison communale.

 

Autobus brainois_130514_zoom1

Pendant des années, des martinets nichaient entre autres ici. (© Martine Wauters)

 

Le 24 février 2018, je donnais une nouvelle conférence sur le martinet, cette fois à Tubize, à l'initiative de la Régionale "Haute Senne" de Natagora et de la Ville. Dès mon arrivée, j'étais abordée par Brigitte Bourdon, habitante de Braine-le-Comte en émoi: le bâtiment s'était partiellement écroulé et les pompiers avaient dû sécuriser les lieux en abattant tout "l'étage des martinets"!

Autobus brainois_170218_copyright Chantiers de Braine-le-Comte FB  DSC01997_cropped
© Ville de Braine-le-Comte et Martine Wauters

 

Vu qu'il ne restait que deux mois avant le retour des martinets nicheurs, j'ai encouragé la Régionale à agir sans attendre, leur donnant tous les conseils stratégiques, techniques et pratiques nécessaires pour un sauvetage réussi. Et leur réaction a été au-delà de toute espérance: grâce à un formidable élan de solidarité, plusieurs membres de la Régionale Haute Senne se sont mobilisés avec énergie, activant leurs contacts auprès de la Commune, des riverains du site concerné, de la police voisine du site, d'une école de menuiserie, d'amis couvreurs,...

Grâce à cette belle énergie solidaire, une série d'habitants ont accepté d'accueillir un ou plusieurs nichoirs, qui ont été fabriqués par la section menuiserie de l'Institut technique Saint Gabriel et placés bénévolement le 7 avril par le couvreur ami de la nature.

DSC_5879  DSC_5853

DSC_5828  DSC_5869

DSC_5895  DSC01960

 Photos du montage par Roger et ses amis couvreurs, en présence d'Antenne Centre: © Natagora Haute Senne.
Dernière photo (© Martine Wauters): : Suzy Pattyn est ravie que son cri d'alerte ait finalement porté ses fruits!

 

Des installations de repasse (petits hauts parleurs diffusant des cris de martinets) seront bientôt placés sur les bâtiments les plus proches du bâtiment démoli, pour faire gagner du temps aux martinets "sans abri" qui devront rapidement trouver des sites de nidification alternatifs.

Grâce au réseau efficace de Natagora Haute Senne, la télévision locale a même diffusé un reportage sur cette belle action: Reportage d'Antenne Centre. L'institut Saint Gabriel a aussi contribué à diffuser l'information concernant la protection des martinets sur son site internet.

Le 26 avril, Jean-François et Roger, intrépides bénévoles de Natagora Haute Senne, montaient sur un échafaudage sur le point d'être démantelé pour placer in extremis deux nichoirs Made In Pilifs sur le commissariat de police, voisin du site des Autobus brainois.

 

Diapositive1DSC01989

Les nichoirs "Pilifs" placés sous la corniche du commissariat de police (© M. Wauters)

 

Le 27 avril, j'étais invitée à donner un cours sur les martinets à l'Institut technique Saint Gabriel, qui avait fabriqué les nichoirs. L'occasion de rencontrer, féliciter et remercier les élèves, mais aussi les professeurs de science et de menuiserie, tous très motivés. Susy Pattyn, l'habitante qui m'avait signalé cette colonie menacée dès 2013, a aussi assisté à ma présentation, de même que deux habitantes ayant accepté d'accueillir un nichoir sur leur maison. Les élèves et leur professeur de sciences ont été très intéressés, et ont exprimé leur satisfaction d'avoir pu participer à ce projet qui avait changé leur quotidien. Grâce au réseau efficace de Natagora Haute Senne, la télévision locale a même diffusé un reportage sur ce nouvel épisode.

DSC01986  DSC01970
A droite: François Estievenart, professeur de menuiserie à l'Institut St Gabriel.

DSC01965c  DSC01973b

DSC01975  DSC01981

© Françoise Wayembergh et Martine Wauters

 

Espérons à présent que les martinets "délogés" du bâtiment effondré trouveront et adopteront rapidement ces nichoirs...

Du côté de la Ville, les services n'étaient pas restés inactifs depuis 2013, puisqu'ils avaient obtenu que les bâtiments construits à la place du chancre démoli comportent pas moins de 60 briques-nichoirs intégrés pour les martinets! Contacté par mes soins, en accord avec les services communaux, le bureau d'architecture s'est montré enthousiaste et "très heureux et intéressé de collaborer" avec moi "pour que notre projet et nos façades soient les plus accueillantes pour les Martinets (et pourquoi pas d'autres oiseaux !)". (Je vous informerai de la suite de ce projet lorsqu'il sera réalisé)

briques nichoir_Archi1
© Urban Architectes

 

Il est également prévu d'installer prochainement une batterie de nichoirs sur les bâtiments communaux. Je complèterai cet article dès que ce sera fait!

Merci à tous pour ce beau projet solidaire: les habitantes "donneuses d'alerte", Susy Pattyn et Brigitte Bourdon, l'équipe de choc de Natagora Haute Senne, l'Institut technique Saint Gabriel, Actif Toitures, Antenne Centre, la Ville et la police de Braine-le-Comte, et, pour les projets d'avenir, le bureau d'architecture Urban Architectes! Je ne le répèterai jamais assez: l'union fait la force!

 DSC01962

© Suzy Pattyn

 

 

08 avril 2018

5è conférence internationale: participation mémorable de Yusuph (R&S Tanzanie)!

Amnon

Yusuph Emmanuel (R&S Tanzanie) pendant sa présentation à la 5ème conférence internationale sur les
martinets, à Tel Aviv (Israël), en compagnie d'Amnonn Hahn (Friends of the Swifts), une des associations
locales qui organisaient l'événement. (Photo: © M. Wauters)

 

Il y a quelques semaines, je lançais un appel aux dons pour aider Martinets Sans Frontières à financer la participation de Yusuph Emmanuel, volontaire de Roots&Shoots (R&S) Tanzanie (Jane Goodall Institute) particulièrement dynamique dans la sensibilisation et l'information sur la protection des martinets dans la région de Kigoma (Tanzanie), à la 5è conférence internationale sur les martinets.

Grâce à des dons généreux venus des 4 coins d'Europe, Yusuph a pu se rendre en Israël, où se tenait la conférence. C'était le premier représentant d'un pays d'Afrique subsaharienne (zone d'hivernage des martinets qui nichent en Europe et en Asie) qui participait à une conférence internationale sur les martinets!


Au cours de son séjour en Israël, Yusuph a pu apprendre à mieux connaître ces oiseaux fabuleux mais menacés, grâce à des exposés couvrant les aspects les plus variés de la protection et de l'étude des martinets. Il a aussi pu rencontrer certains des plus grands spécialistes mondiaux en matière de martinets.

 

29063566_576678536024071_8350310261952872448_o

Echanges... en Swahili avec l'Italien Mauro Ferri
(Monumenti Vivi & Festival international Swifts & Fun),
qui a beaucoup voyagé en Afrique. (Photo: © M. Wauters)

 

UT

Avec l'Allemand Ulrich Tigges, initiateur des premières conférences internationales
sur les martinets et auteur du site internet plurilingue de référence sur les martinets.
(Photo: © M. Wauters)

 

Markus

Avec le Suisse Christoph Meier, spécialiste des Martinets à ventre blanc.
(Photo: © M. Wauters)

 

29354443_585667115125213_2386047994316352171_o

Avec le Général Mansour Abu Rashid (Jordanie) et le Général Baruch Spiegel (Israël),
qui ont activement
contribué à la signature d'un traité de paix entre leurs deux pays,
et qui ont participé à une grande partie de la conférence. Ils y ont notamment démontré
comment la biodiversité (y compris le martinet) peut contribuer à la paix
.( Photo: © M. Wauters)

 



Il a aussi pu visiter des projets locaux réalisés en faveur des martinets et observer ces oiseaux dans leur comportement en zone de reproduction.

30415582_589627821395809_1097031563335434240_o

Devant l'Israel Electric Corporation (IEC) Directorate Building,
aménagé en faveur des martinets.

(Photo: © M. Wauters)

 

Mais il a aussi pu jouer un rôle très actif dans cette conférence, lors d'une présentation qui a fait forte impression: en partageant sa propre expérience des menaces pesant sur les martinets en Tanzanie, acquise au cours de son intense travail de terrain, plus particulièrement lorsqu'il a projeté une vidéo montrant comment les martinets (et hirondelles) sont capturés et tués dans certaines villages de Tanzanie.

Awareness

Yusuph Emmanuel pendant sa présentation à la conférence.
(Photo: © M. Wauters)

 

Lors de notre visite à Jérusalem, il a participé à une action phare d'une campagne de longue haleine lancée par Martinets Sans Frontières, en plaçant, dans des fentes du Mur des Lamentations, des messages de paix et d'espoir écrits et/ou dessinés sur des martinets en papier par des jeunes du monde entier (Ecosse, Belgique, Tanzanie, Burundi, Afrique du Sud, Porto Rico, Guatémala, Corée du Sud et Chine). Participaient également à cette action: Mauro Ferri (Monumenti Vivi & Festival international Swifts and Fun, Italie), Mark Coreth (sculpteur du "Tree of Hope", Royaume-Uni), Amnonn Hahn (Friends of The Swifts, Israël), Marcel Jacquat (Suisse) et moi-même. Cette action était une étape marquante d'un projet à grande échelle sur lequel je reviendrai prochainement. Au-dessus de ces "martinets messagers" : une colonie importante de martinets qui nichent dans les fissures de ce mur depuis des millénaires!

Mauro_Wall

Des martinets messagers de paix et d'espoir, venus des quatre coins du monde, au Mur des Lamentations!
(Photo: © M. Ferri)

Swifts
(Photo: © M. Wauters)

 

En marge de la conférence, Yusuph a aussi pu rencontrer, en compagnie d'Amnonn Hahn (Friends of The Swifts, Israël), Itai Roffman (R&S Israel), Alexandru Stahl (Iniţiativa Drepneaua Neagră România, Roumanie, et Mauerseglerklinik, Allemagne) et moi-même (au nom de Martinets Sans Frontières) une école de Tel Aviv menant des actions pour les martinets, la "School for Nature, Environment and Society". Sa présentation a rencontré un franc succès!

 

DSC00513 DSC00520

DSC00522 DSC00529
(Photos ci-dessus:
© M. Wauters)

150318_School_Itai1De gauche à droite: Alexandru Stahl (Roumanie), Martine Wauters (Belgique), Amnonn Hahn & Itai Roffman (Israël),
Yusuph Emmanuel (Tanzanie) et la directrice de l'école, Mme Dafna Baram (Israël) (Photo:
©
Dr. Ehud Roffman).

 

Pour élargir l'impact de ce voyage, nous avons enregistré une vidéo où Yusuph demande à tous les locuteurs de  langue Swahilie de protéger les martinets, vous pouvez visionner cette vidéo en cliquant sur ce lien. Nous vous invitons à la diffuser massivement dans les régions d'Afrique comprenant le Swahili!

Diapositive1
https://youtu.be/k1JJpu2YFtk

 

Merci à tous ceux qui ont contribué à financer le voyage de Yusuph! J'en profite pour remercier tout particulièrement l'association "Action for Swifts" pour avoir contribué activement à cette collecte de dons, en diffusant l'appel sur son blog et en centralisant les dons en livres sterling. Merci aussi aux organisateurs de la conférence (notamment à Amnonn Hahn, au Prof. Yossi Leshem et à Sorrel Ritter), mais aussi à Itai Roffman, pour avoir cru en ce projet et pour l'avoir soutenu du début à la fin!

Z_29258577_10213154429789319_6461809285021040640_o
Merci à Amnonn Hahn pour son soutien de longue haleine à ce beau projet!


J'en profite aussi pour remercier le Dr Jane Goodall, qui soutient Martinets Sans Frontières depuis le tout début, et qui a établi nos premiers contacts avec R&S Tanzanie, ainsi que toutes les personnes de son organisation qui ont apporté conseils et soutien tout au long des démarches préparatoires.

 

A présent, R&S Tanzanie a l'intention d'étendre à l'échelle nationale sa campagne de sensibilisation en faveur de la protection des martinets, avec la collaboration de Martinets Sans Frontières. Nous espérons tous profiter de la formidable émulation qu'a créé cette participation de Yusuph à la 5è conférence internationale sur les martinets, tant en Tanzanie que dans les groupes R&S et les écoles qui ont participé à la campagne préparatoire: que des échanges internationaux fructueux se mettront en place entre eux, que les jeunes de l'Hémisphère Nord aideront à convaincre leurs pairs de l'Hémisphère Sud de l'importance de protéger les martinets.

Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant de la suite de ce projet et lancerons probablement un nouvel appel aux dons prochainement, pour aider à financer des actions concrètes d'envergure.

 

Tchèq
Yusuph, en compagnie de Lukas Viktora (Rép. tchèque), devant le poster
présentant Martinets Sans Frontières et quelques-uns de ses partenaires (Photo: © M. Wauters)

 

 

22 février 2018

Sauvez les martinets du « Cabo Persianas » à Séville ! (Pétition urgente)

DSC05086© Martine Wauters

DSC05105cropped DSC05124cropped

 (El texto original en español de la petición de Ecourbe se encuentra al final de este artículo)

 

Une colonie majeure de Martinets pâles (Apus pallidus), située en plein coeur de Séville, est actuellement menacée par des travaux entamés en janvier! Il est d'autant plus urgent d'intervenir qu'un petit groupe y passe même l'hiver! Certains ont déjà perdu leur abri hivernal, d'autres risquent de se retrouver mûrés vivants, et les couples nicheurs qui reviendront en mars risquent de se retrouver "SDF"! Je relaie donc volontiers la pétition lancée par l'association locale Ecourbe, et je vous demande de la signer massivement... sans attendre vu l'urgence, et de la diffuser dans vos réseaux respectifs autant que possible!

J'avais découvert avec émerveillement cette colonie fascinante l'été dernier : en compagnie d'une délégation de spécialistes des martinets venus d'Angleterre, de Suisse et de Belgique (Edward & Mandy Mayer, Marcel & Charlotte Jacquat, Bernard Genton et Louis-Philippe Arnhem), j'avais rencontré une série de protecteurs très actifs des martinets de Séville et d'Estrémadure: Jesús Solana (Merida), Espe Portillo Alvarez et Elena Moreno Portillo (association Ecourbe, Séville) et bien d'autres. Ceux-ci nous avaient fait découvrir une série de colonies de martinets (de 4 espèces!) toutes plus impressionnantes les unes que les autres, dans des types de sites parfois très rares (cavités suprenantes dans des bâtiments de toutes époques, mais aussi dans des ponts, des rochers, des palmiers,...). Partout, y compris à Séville, ils avaient profité de notre présence pour sensibiliser responsables politiques et médias sur l'importance de protéger les martinets.

En leur compagnie, nous avions ainsi rencontré M. Adolfo Fernández Palomares, responsable sévillan en matière d'environnement (voir photos ci-dessous). Celui-ci peut donc difficilement dire qu'il ignorait la présence de cette colonie, surtout après notre visite et ces explications détaillées, mais les dossiers d'urbanisme comme celui-ci sont généralement entre les mains d'autres services et, comme le demande la pétition d'Ecourbe, une meilleure coordination entre les responsables de l'urbanisme et de l'environnement serait souhaitable pour une meilleure protection des martinets. Quoi qu'il en soit, le problème de coordination interservices se pose partout en Europe pour la protection des martinets, les défenseurs des martinets doivent donc cibler leur lobbying tant sur les responsables environnementaux que sur ceux en charge de l'urbanisme. Comme M.  Fernández Palomares nous a longuement reçus en juin dernier, nous pouvons encore espérer qu'il nous aide à protéger les martinets de Cabo Persiana...

 

DSC02799cropped

De gauche à droite: Bernard Genton (protecteur des martinets dans le Vaud, en Suisse), Jesús Solana (protecteur des martinets en Extrémadure, en Espagne), expliquant l'importance de protéger les martinets à Adolfo Fernández Palomares ("Director general de medio ambiente, parques y jardines habla sobre el parque de la vega" de la municipalité de Séville, Espagne) et Elena Moreno Portillo (protectrice des martinets membre d'Ecourbe, Espagne)
© Martine Wauters

 

DSC02802De gauche à droite: Juan Antonio Martínez (protecteur des martinets à Séville, Espagne), Martine Wauters (protection des martinets au sein de Natagora & Natuurpunt, Bruxelles, Belgique), Jesús Solana (protecteur des martinets en Extrémadure, en Espagne), Edward Mayer (Swift Conservation, Angleterre), Adolfo Fernández Palomares ("Director general de medio ambiente, parques y jardines habla sobre el parque de la vega" de la municipalité de Séville, Espagne), Louis-Philippe Arnhem (protecteur des martinets de Louvain, Belgique), Elena Moreno Portillo (protectrice des martinets membre d'Ecourbe, Espagne), Marcel Jacquat (protecteur des martinets dans le Jura suisse), Mandy Mayer (Swift Conservation, Angleterre), Charlotte Jacquat (Jura suisse) et Bernard Genton (protecteur des martinets dans le Vaud, en Suisse)
© Espe Portillo Alvarez (Ecourbe)

 

Voici quelques autres photos que j'avais prises lors de ma visite:

DSC05080cropped

© Martine Wauters

DSC05082cropped

© Martine Wauters

 

Je vous invite aussi à découvrir la vidéo tournée ce 21 février 2018 devant le bâtiment, et attestant de la présence de martinets en plein chantier. Pour signer la pétition, il vous suffit de cliquer sur "pétition" dans le titre ci-dessous (= hyperlien):

 

Traduction française de la pétition :
(texte original en espagnol en bas de ce message):

Une importante colonie de Martinets pâles (Apus pallidus) nichant à Séville est actuellement menacée par des travaux de rénovation. Non seulement parce que les sites de nidification vont être détruits, mais aussi parce qu’une partie de la colonie y passe l’hiver et risque donc d’être murée vivante dans les prochains jours !

L’hivernage de martinets en Europe est extrêmement rare : seuls trois sites ont été recensés. Un de ces sites est situé à Séville, dans les cavités de l'immeuble « Cabo Persianas », à la Plaza de la Magdalena.

La façade du bâtiment a été couverte d'un échafaudage et d'un filet de sécurité en janvier, pour effectuer des travaux qui empêchent l'entrée et la sortie des 24 martinets hivernant dans des cavités situées dans cet édifice. La fin des travaux est prévue pour fin mars, ce qui affectera donc également la grande colonie de martinets qui viennent là chaque printemps pour s’y reproduire. L’arrivée de ces nicheurs est prévue dans les prochaines semaines. De plus, les modifications qui seront apportées à la façade rendront très probablement impossible l'utilisation des trous où les martinets se réfugiaient jusqu’ici, comme cela s'est déjà produit en d'autres occasions.

Cette colonie hivernale est en déclin, en raison de la destruction de ses abris, que les locataires effectuent délibérément. Le premier étage a été complètement scellé il y a deux ans, réduisant de moitié la colonie d'hivernage et réduisant minimum dans un abri dans lequel certains spécimens peuvent se tenir et qui est maintenant affecté par les travaux.

L'administration sévillane ne reconnaît pas l'existence de cette colonie unique, qui est donc dans une situation de totale absence de protection, elle a effectivement autorisé les travaux en cours, ainsi que la destruction de nids par des habitants en toute impunité.

Nous demandons donc:

* Que le filet qui empêche l'accès aux nids soit retiré de toute urgence et que les travaux qui interfèrent avec la colonie de martinets hivernants ainsi qu'avec les nicheurs arrivant dans les prochaines semaines soient arrêtés immédiatement.

* Que des mesures compensatoires soient prises pour tous les trous scellés il y a deux ans pour empêcher l'accès aux martinets hivernants.

* Qu'il soit interdit de continuer à sceller les accès aux nids et que des nichoirs soient placés pour remplacer les cavités déjà détruites.

* Que l’administration locale en charge de l’environnement, la « Delegación de medio Ambiente », reconnaisse et enregistre la présence de la colonie de martinets hivernants pour garantir sa conservation.

* Que la colonie des martinets hivernants soit strictement protégée en empêchant les voisins de prendre des décisions individuelles concernant leur avenir.

Enfin, il est essentiel qu’une coordination soit mise en place entre les autorités chargées de l'urbanisme et les services environnementaux, pour prévenir de tels événements et d'autres qui surviennent trop souvent en Espagne. Les permis d'enlèvement de nids d’oiseaux, entre autres de martinets, ont une influence négative sur ces espèces, même en dehors de la saison de reproduction. En effet, avec le manque de nourriture, la disparition des cavités de nidification est une des deux principales raisons du déclin de leurs populations ces dernières années.


*****************************************************************

Sur la protection du martinet :

Le Martinet pâle (adultes et jeunes), est strictement protégé conformément à la réglementation en vigueur et applicable en matière de conservation du patrimoine naturel. De cette manière, le martinet blanc est inclus dans la liste des espèces sous régime de protection spéciale (décret royal 139/2011), qui intègre les espèces, sous-espèces et populations qui méritent une attention et une protection particulières. La liste est basée sur ce qui est spécifié dans l'article 56 de la Loi 42/2007, du 13 Décembre, du Patrimoine Naturel et de la Biodiversité, étant interdit d'affecter négativement leurs populations. Ainsi, l'article 57.1 de la loi susmentionnée, "Interdictions et garantie de conservation pour les espèces inscrites sur la liste des espèces sauvages du régime de protection spéciale", établit, entre autres, l'interdiction suivante: "Dans le cas d'animaux, y compris larves, descendants ou œufs, tout acte accompli dans le but de les tuer, de les capturer, de les pourchasser ou de les déranger, ainsi que de détruire ou de détériorer leurs nids, leurs demeures et leurs lieux de reproduction, d'hivernage ... ".

Le Martinet pâle figure également à l'annexe II de la convention de Berne (BOE n ° 235 du 1er octobre 1986), relative la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l’Europe, ratifiée par l'État espagnol. Cette annexe dresse la liste des « espèces de faune strictement protégées », pour lesquelles les interdictions de l'article 6 de la convention sont applicables, à savoir :

"* toutes les formes de capture, de détention ou de mise à mort intentionnelles ;
*la détérioration ou la destruction intentionnelles des sites de reproduction ou des aires de repos ;
* la perturbation intentionnelle de la faune sauvage, notamment durant la période de reproduction, de dépendance et d'hibernation. »

 

fohBisJsJSqMmAW_800x450_noPadLe bâtiment, en chantier depuis janvier 2018,
malgré tous les avertissements des amis des martinets sur la présence d'une colonie de Martinets pâles.
© Ecourbe

 

----------------------------------

 

Conservar la colonia de vencejos invernantes de Sevilla


Solo en tres puntos de Europa se ha registrado la presencia de vencejos invernantes y uno de ellos es Sevilla, en las oquedades del Edificio Cabo Persianas en la Plaza de la Magdalena.

La fachada del Edificio Cabo Persianas se cubrió con un andamio y red en enero enero para efectuar unas obras que afectan negativamente la entrada y salida de la veintena de vencejos invernantes a sus refugios. Las obras están planteadas para finalizar a final de marzo, afectando también a los vencejos que cada primavera forman una gran colonia reproductora en este edificio y que llegarán en las próximas semanas. Además, las modificaciones que se realizarán en la fachada, muy probablemente harán inviable el uso de los huecos donde se refugian los vencejos, como ya ha ocurrido otras veces.

Esta colonia invernante está en disminución debido a la destrucción de sus refugios que deliberadamente realizan los inquilinos. La primera planta fue totalmente sellada hace dos años, quedando la colonia invernante reducida a la mitad y en un mínimo refugio en el que aguantan algunos ejemplares y que ahora se ve afectado por las obras.

La administración no reconoce la existencia de esta colonia singular, por lo que se encuentra en una situación de total desprotección, permitiendo la actual obra así como la destrucción de sus nidos por parte de los vecinos con total impunidad.

Por ello pedimos:

  • Que se retire urgentemente esta red que impide el acceso a los nidos y cuyas obras interfieren con la colonia de vencejos invernantes así como con los ejemplares que llegan en las próximas semanas.
  • Que se lleven a cabo medidas compensatorias por todos los huecos que se sellaron hace dos años para impedir el acceso a los vencejos invernantes.
  • Que se prohíba seguir sellando los accesos a los nidos y se coloquen cajas nido por los que ya se han destruido.
  • Que la Delegación de medio Ambiente reconozca y registre la presencia de la colonia de vencejos invernantes para garantizar su conservación.
  • Que se proteja estrictamente la colonia de vencejos invernantes impidiendo que vecinos de manera individual puedan tomar decisiones sobre su futuro.

Es indispensable que las autoridades responsables en materia de Urbanismo se coordinen con los servicios de medio ambiente para evitar sucesos como este y otros que con demasiada frecuencia ocurren en España. Los permisos de retirada de nidos de aviones y vencejos aun cuando no es época de cría, influyen negativamente en estas especies, pues junto con la falta de alimento, estas son las dos mayores causas demostradas del declive de sus poblaciones en los últimos años.

************************************************************************

Sobre la protección del vencejo:

El vencejo pálido está estrictamente protegido, tanto los adultos como las crías, de acuerdo con las regulaciones vigentes y aplicables en materia de conservación del patrimonio natural. De esta manera, el vencejo pálido está incluida en la Lista de especies en régimen de protección especial (Real Decreto 139/2011), que integra aquellas especies, subespecies y poblaciones que merecen especial atención y protección. El listado se basa en lo que se especifica en el artículo 56 de la Ley 42/2007, de 13 de Diciembre, del Patrimonio Natural y la Biodiversidad, estando prohibido afectar negativamente a sus poblaciones. Así, el artículo 57.1 de la Ley citada, sobre "Prohibiciones y garantía de conservación para el Especies incluidas en la Lista de Especies Silvestres en el Régimen de Protección Especial" establece, entre otras, la siguiente prohibición: "Tratándose de animales, incluidas sus larvas, crías o huevos, el de cualquier acto hecho con el propósito de darles la muerte, capturar, perseguir o molestar, así como la destrucción o deterioro de sus nidos, vivares y lugares de reproducción, invernada…”.

El vencejo pálido figura también listado en el Anexo II del Convenio de Berna (BOE n° 235 de 1 de octubre de 1986), relativo a conservación de la vida silvestre y del medio natural en Europa, ratificado por el Estado Español, como "Especie Estrictamente Protegida”, y para el cual son de aplicación las prohibiciones  del artículo 6 del reglamento, citando textualmente las siguientes:

  • Cualesquiera formas de captura intencionada, de posesión y de muerte intencionadas.
  • El deterioro o la destrucción intencionados de los lugares de reproducción o de las zonas de reposo.
  •  La perturbación intencionada de la fauna silvestre, especialmente durante el periodo de reproducción, crianza e invernada.

 

 

 

 

 

 

 

01 février 2018

« Martinets Sans Frontières », désormais une association!

Logo MsF_SWF_txt_OK

 

"Martinets Sans Frontières" a démarré sous forme de projet en 2015.
Mûrissant progressivement, au fil d'échanges, partenariats et projets déjà évoqués sur ce blog, il s'est transformé en association le 1er janvier 2018, afin de pouvoir agir plus efficacement... et ce, avec le soutien bienveillant et enthousiaste du Dr. Jane Goodall herself!

Constat :

Dans l’Hémisphère Nord, de plus en plus d’associations, particuliers, professionnels du bâtiment et autorités connaissent les martinets et contribuent à leur protection. Toutefois, les martinets restent encore trop méconnus face aux menaces sérieuses qui pèsent sur leurs sites de nidification. De plus, ces oiseaux sont quasiment inconnus dans l’Hémisphère Sud, alors qu’ils y passent 9 mois par an et que diverses menaces y pèsent aussi sur eux.

Par ailleurs, de plus en plus d’études scientifiques démontrent que les contacts avec la nature contribuent au bien-être et à la cohésion sociale, notamment au sein des villes. En tant qu’oiseau migrateur, le martinet peut en outre servir de lien entre personnes des deux hémisphères.

 

Martinets Sans Frontières

Forte de ces constats, l’association « Martinets Sans Frontières » vise à mieux faire connaître, aimer et protéger les diverses espèces de martinets dans le monde entier. Elle a aussi pour objet d’utiliser cet oiseau comme point de départ pour sensibiliser les populations des deux hémisphères à l’importance de préserver notre biodiversité, sur les interactions entre faune et flore sauvage et santé humaine,... Par ailleurs, l’association cherche à utiliser le martinet comme « ambassadeur » entre des communautés des deux hémisphères, pouvant susciter des échanges tant sur la biodiversité que sur la culture. Ce faisant, le martinet devient un outil utile à la promotion de l’éducation et de la paix.


Pour ce faire, elle jouera principalement un rôle de facilitateur, s’appuyant sur le réseau existant d’associations spécialisées dans l’étude et la protection des martinets d’une part, et sur d’autres associations déjà actives sur le terrain dans les domaines de la protection de la nature, de l’éducation, de la santé et de la promotion de la paix. Dans les régions où ces acteurs restent absents, l’association fournira à des partenaires motivés les outils nécessaires pour mettre en place des actions d’étude et de protection des martinets.

Dans son mode de fonctionnement, Martinets Sans Frontières s’engage à respecter et prôner la solidarité, la tolérance, l’autonomie et la responsabilité.

Diapositive1

Objet

Martinets Sans Frontières (ci-après "l'Association") a pour objectifs :

  1. L’étude et la conservation des oiseaux appartenant à la famille des martinets (plus particulièrement, mais pas exclusivement, des espèces migratrices) tant dans leur aire de reproduction que dans leurs quartiers d’hivernage et que tout au long de leurs parcours migratoires.

  2. Une approche plus globale couvrant, outre les martinets eux-mêmes, l’étude et la conservation de leurs sites de nidification et de leurs ressources alimentaires (à savoir, les insectes volants) et donc, l’environnement dans lequel ils vivent (biodiversité).

  3. Via les objectifs précités, la promotion de l’éducation, de la cohésion sociale, de la paix et des rapports Nord-Sud.

 

Moyens

Pour atteindre les objectifs décrits à l’article 3, l’Association s’engage à œuvrer en respectant et prônant la solidarité, la tolérance, l’autonomie et la responsabilité, dans le respect des populations humaines locales vivant dans les zones où elle agira, et sans aucune intrusion politique, philosophique, religieuse ou d’intérêts privés.

Ainsi, l’Association cherchera en priorité à fédérer les énergies pour une meilleure connaissance et une meilleure protection des martinets et ce, par la mise en réseau :

- d’associations, d’écoles, de mouvements de jeunesse et de personnes oeuvrant pour la protection des martinets ou souhaitant s’investir en ce sens et

-  d’associations, d’écoles, de mouvements de jeunesse et de personnes oeuvrant pour la protection de la biodiversité au sens large, ou souhaitant s’investir en ce sens.

 

Plus spécifiquement, et sans se substituer à des activités ou des services existants, l’approche de l’Association sera de :

 - assurer, entre les différents acteurs utiles à la protection des martinets, une circulation optimale et permanente de l'information et des échanges continus d'expériences, notamment par le développement de l’outil Internet.

 - valoriser, diffuser et faire connaître les réalisations en matière de protection des martinets, et en particulier celles de ses membres.

 - offrir des services (outils didactiques, activités de formation, informations diverses).

 - relayer ces préoccupations vers les pouvoirs publics en charge de ces matières en appuyant leur mise en oeuvre par des mesures et des réalisations concrètes.

 - assurer des collaborations, des contacts et des échanges avec des associations et réseaux similaires.

 

L'Association pourra mener toutes les opérations accessoires se rattachant directement ou indirectement à son objet.


Finances

Les ressources de l'Association proviennent :
1° des cotisations des membres (des précisions à ce sujet suivront);
2° des recettes procurées par ses activités sociales ;
3° des subventions, dons et legs qu'elle viendrait à recevoir.


Coordonnées bancaires
Compte de Martinets Sans Frontières:
IBAN : BE53 1030 5365 8953
Code BIC/SWIFT : NICABEBB (Banque Crelan)

 

Communication

L'Association communiquera (jusqu'à nouvel ordre) via la rubrique "Martinets Sans Frontières" de ce blog (auquel vous pouvez vous abonner pour être tenus au courant de nos actions), ainsi que via Facebook, avec la Page "Martinets Sans Frontières / Swifts Without Frontiers".

Les acteurs participant activement aux campagnes de l'Association, dans l'esprit d'échanges constructifs décrit ci-dessus, sont invités à être membres d'un groupe de travail fermé sur Facebook.

Contact email pour plus d'informations:
biodiv.apus@gmail.com.

 

 

 

Posté par Martine W à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]


11 janvier 2018

Appel aux dons: les martinets de Tanzanie ont besoin de VOUS!

Tz_Kid_cropped  Swift Awareness
© Yusuph Emmanuel (R&S Tanzanie)


Article mis à jour le 31/01/18.


(Thanks to my friends from Action for Swifts, you can also read this story in an adapted English version here).

 

Un peu partout dans l'Hémisphère Nord, des amis des martinets mènent toute une série d'actions pour protéger ces oiseaux fascinants mais menacés par la disparition des cavités où ils nichent, parfois aussi par les pesticides qui empoisonnent les insectes dont il se nourrissent. Mais très peu est réalisé jusqu'ici pour leur conservation dans les pays d'Afrique subsaharienne, alors qu'ils y passent 9 mois par an et que l'on sait très peu, à ce stade, sur leur vie pendant cette période.

Dans le dernier article que je publiais sur "Martinets Sans Frontières", je vous parlais du remarquable travail de terrain entamé par Yusuph Emmanuel, un jeune représentant de Roots&Shoots Tanzanie (Jane Goodall Institute).

A l'heure d'écrire cet article, ce jeune enseignant de formation a déjà sensibilisé 2.500 jeunes de la région de Kigoma et mené plusieurs recherches de terrain avec une petite équipe de passionnés. Le tout... bénévolement!

Malheureusement, ce travail de terrain a révélé ce qui m'avait déjà été signalé dans d'autres pays: la capture de martinets et hirondelles de diverses espèces par des villageois, qui les mangent en "ragout". Certains vont même jusqu'à les mutiler vivants pour les empêcher de s'échapper, au lieu de les tuer tout de suite!

25487221_1529916147096447_5104660032053376794_o 26195898_1551495791605149_4889156824763431296_n

Martinets noirs et Hirondelles rustiques tués par des villageois de la région de Kigoma.
© Yusuph Emmanuel (R&S Tanzanie)

 

R&S Tanzanie a donc décidé de mettre en place une campagne à l'échelle nationale, avec la collaboration (entre autres) de "Martinets Sans Frontières" et de l'université de Dar es Salam.

Ce pays d'Afrique subsaharienne n'est malheureusement pas le seul où ces oiseaux sont tués de la sorte.  Le projet tanzanien pourra donc servir de modèle pour des campagnes similaires dans d'autres pays.

 

Je lance donc un appel aux dons pour soutenir les projets de Roots&Shoots Tanzanie en faveur des martinets (et des hirondelles) et ce, de 2 manières:

- à moyen et long terme, les fonds serviront à financer une campagne visant à mettre fin à ces massacres de martinets et hirondelles.

- à plus court terme, je vous demande de contribuer à financer la participation de Yusuph Emmanuel à la prochaine conférence internationale sur les martinets, qui se déroulera début mars à Tel Aviv et Jérusalem. Il y a donc urgence! Ceci lui permettrait de se former et de recevoir les conseils des très nombreux spécialistes inscrits, mais aussi de trouver de nouveaux partenaires et soutiens pour cette campagne. Il pourrait en outre être l'ambassadeur (entre autres à la cérémonie de "bienvenue aux martinets"... et de paix au Mur des Lamentations) de plusieurs groupes R&S et écoles d'Ecosse, de Belgique, Espagne, Tanzanie et Afrique du Sud qui mènent des projets en faveur des martinets.

 

DSC09976
Yusuph Emmanuel (© Martine Wauters)

 

 

La Tanzanie, c'est le premier pays où le programme Roots&Shoots a vu le jour, dans les années 1970, à l'initiative d'étudiants tanzaniens et avec le soutien enthousiaste du Dr Jane Goodall. Cette équipe dynamique bénéficie donc d'une longue expérience de gestion de projets en faveur des animaux et de l'environnement, mais aussi de causes sociales, qui sont les trois piliers de Roots&Shoots. Dans l'esprit voulu par Jane Goodall, les équipes de terrain agissent toujours de manière constructive et positive, AVEC les populations locales et pas CONTRE elles.

 

26230342_570493633291300_7344684320193142529_n 22730452_534902216850442_4478228656737478180_n
© R&S Tanzanie

 

 

La collaboration entre R&S Tanzanie et Martinets Sans Frontières, tant pour l'étude et la protection des martinets dans ce pays que pour la mise en place d'échange avec de jeunes Européens, a démarré cet été, à la demande expresse de Jane Goodall elle-même. Un beau gage de confiance de cette primatologue renommée, Ambassadrice de la Paix des Nations unies et fondatrice du Jane Goodall Institute, pour la protection de la biodiversité, l'aide au développement durable et l'éducation!

Jane_and_I

Avec Jane Goodall en 2015 (© JGI Belgique).

 

 J'espère que vous serez nombreux à soutenir cette cause, quels que soient vos moyens!
(Comme le dit si bien Jane Goodall, "chaque petit geste compte"!)

Ces dons sont à verser sur le compte de Martinets Sans Frontières:
IBAN : BE53 1030 5365 8953
Code BIC/SWIFT : NICABEBB (Banque Crelan)

Pour toute information complémentaire, prière de me contacter à l'adresse biodiv.apus@gmail.com.

Merci d'avance!

 

Diapositive2_cropped

 

 

26 décembre 2017

Une institution publique ouverte aux "bâtiments vivants"

logo_citydev

La SDRB (Société de Développement pour la Région de Bruxelles-Capitale) est une institution publique pararégionale qui a vu le jour en 1974 et se fait désormais appeler "citydev.brussels". En charge du développement urbanistique de la Région de Bruxelles-Capitale, elle dispose d’un important patrimoine immobilier: près de 200 hectares de parcs et terrains pour entreprises et 75.000 m² de locaux pour des activités économiques! Elle a aussi pour mission de créer des logements accessibles à tous. Par ailleurs, cette institution rend des avis sur de nombreux projets immobiliers bruxellois, dans le cadre des commissions de concertation où elle est représentée. Elle peut donc avoir un impact majeur sur les populations de martinets, moineaux, rouge-queues, chauves-souris et autres espèces sauvages occupant les bâtiments bruxellois, tant lorsqu'elle fait construire ou rénover des bâtiments que lorsqu'elle rend son avis dans le cadre de commissions de concertations!

C'est en janvier 2015, lors d'une commission de concertation portant sur un dossier majeur de la poste belge (voir ici l'article déjà publié sur la réalisation qui en a résulté), qu'une directrice de Citydev avait découvert avec intérêt la possibilité d'aménagements intégrés pour martinets, en faveur desquels j'étais venue plaider. En fin de réunion, elle m'avait demandé une copie du dossier que j'avais préparé pour BPost et l'entrepreneur. J'avais ensuite été invitée à rencontrer successivement des responsables et collaborateurs des services respectivement chargés des bâtiments industriels et des bâtiments de logements, qui avaient tous montré un très grand intérêt pour ces aménagements. Voici en effet ce qu'écrivait une participante à la première réunion: "A l’issue de cette réunion, il apparaît que les bâtiments de logements peuvent aussi être rendus accueillants pour les martinets, sans inconvénients pour les habitants et avec peu de budget. Ce type d’action cadre bien avec les engagements environnementaux déjà pris par la RU (Rénovation urbaine) à de nombreux niveaux et possède toujours une image positive auprès des personnes concernées".

Très vite, il a été décidé d'intégrer des aménagements pour martinets, mais aussi pour moineaux et pour chauves-souris, à deux projets phares: "Vandermaelen" et "Tivoli".


Pour le projet "Vandermaelen", Citydev a chargé le bureau Atlante du volet "architecture": la construction d'un bâtiment exemplaire de 31 logements 100% passifs à l’angle de la rue Sainte-Marie et de la (nouvelle) ruelle de la Petite Senne (à proximité de la place communale de Molenbeek, où a été réalisé le premier aménagement en faveur des martinets que j'ai suivi, et du canal), en association avec l'atelier EOLE. Malgré les contraintes de la construction passive, CityDev n'a pas hésité à demander aux architectes l'intégration de nichoirs à martinets, moineaux et chauves-souris dans les façades! Dès septembre 2015, Eole consultait Natagora, pour s'assurer que ces aménagements soient réalisés de manière appropriée. C'est ainsi que j'ai accompagné ce projet pendant deux ans, en concertation régulière avec Eole et Atlante, les aménagements pour chauves-souris étant quant à eux suivis par Plecotus (groupe "chauve-souris" de Natagora).

Cet été, j'ai à nouveau rencontré Catherine Maraite, mon interlocutrice chez Atlante, pour lui rappeler le "mode d'emploi" du martinet (son mode de vie fascinant, ses besoins et comportements liés à ses sites de nidification habituels à Bruxelles, y compris dans ce quartier). Elle m'a écoutée avec attention et enthousiasme et a spontanément proposé les emplacements les plus appropriés.

Catherine Maraite_Atlante
Catherine Maraite, architecte chez Atlante.
(© Martine Wauters)

En octobre, 5 nichoirs à martinets (Schwegler 17) ont ainsi été implantés dans le haut de plusieurs façades, ainsi que plusieurs nichoirs pour moineaux et chauves-souris.

Enduit - bloc A 2
Deux des cinq nichoirs à martinets (© Catherine Maraite - Atlante).

 

 

IMG_1318
Deux autres des cinq nichoirs à martinets (© Catherine Maraite - Atlante).

 

IMG_1693
Nichoirs à moineaux (© Catherine Maraite - Atlante).

Pour les martinets, le projet "Vandermaelen" est fort similaire à celui mis en oeuvre cet été à la Maison du Néerlandais, décrit ici.
Cet autre aménagement entrait cependant dans le cadre de travaux de rénovation (isolation).
Affaire à suivre, puisque le vaste projet "Tivoli" (à Laeken) prévoit les mêmes aménagements, qui seront réalisés avec les mêmes partenaires: Citydev, Eole, Atlante, Natagora (Plecotus et le GT Martinets que je coordonne)! Les concertations ont été entamées en parallèle au projet "Vandermaelen", mais l'implantation des nichoirs n'est pas encore réalisée. J'y reviendrai probablement en 2018.
Merci à Citydev et à tous les autres partenaires, j'espère que cet article inspirera d'autres instances locales et régionales, professionnels du bâtiment et particuliers!

DSC02272(© Martine Wauters)

20 décembre 2017

Publications: les martinets à l'honneur dans le Guide "Bâtiment durable" bruxellois!

Logo Guide Bat dur Bannière Guide Bat Dur


Depuis plusieurs années, je collabore en coulisses à un projet majeur, impliquant de nombreux intervenants. Aujourd'hui, j'ai le plaisir d'annoncer la mise en ligne d'un dossier "Offrir des habitats pour la faune" (y compris pour les martinets) dans le cadre du Guide "Bâtiment durable" de Bruxelles Environnement, l'administration de l'environnement la Région de Bruxelles-Capitale!

Bilingue (français et néerlandais), ce guide est accessible gratuitement sur le site internet de Bruxelles Environnement. Il est suivi par plusieurs centaines de professionnels de la construction et de la rénovation (architectes, bureaux d'études) de Bruxelles, mais aussi du reste de la Belgique, de France, du Maghreb, des Pays-Bas,... C'est dire l'impact potentiel de ce nouveau dossier sur la protection des martinets!

Qui plus est, ce dossier très détaillé et richement illustré, aux très nombreuses ramifications, renvoie en de maints endroits à ce blog et au GT Martinets de Natagora-Aves, allant jusqu'à prendre comme photo de "couverture" générale (du dossier, mais aussi de la newsletter annonçant sa parution) une superbe photo de martinets prise par un ami bruxellois des martinets, Erik Etienne, et publiée sur ce blog en été 2017! De la sorte, ce sont non seulement les martinets qui sont mis en avant, mais aussi les aménagements "intégrés", que nous recommandons généralement en priorité!

Grappe_EE
© Erik Etienne

 

Il s'inspire aussi, entre autres, de l'excellent guide technique anglais déjà renseigné sur ce blog.

La présente annonce est l'occasion de rappeler l'importance du rôle que chacun de vous peut jouer dans la protection des martinets et de la faune inféodée aux bâtiments (chauves-souris, moineaux,...): en effet, ce site de l'administration régionale souligne que, lors de l'analyse préalable à un projet de construction ou de rénovation, un bon moyen de connaître la faune déjà présente est de consulter le site https://observations.be, où chacun de vous peut encoder les espèces nicheuses qu'il repère. A Bruxelles, une cinquantaine de bénévoles, coordonnés par le Département Etudes de Natagora, recense d'ailleurs systématiquement les martinets dans leurs quartiers respectifs depuis 2016, mais chaque petit geste compte, et vous pouvez donc tous contribuer à la protection de cette faune en encodant vos observations sur ce site! A présent que le Guide "Bâtiment durable" encourage les professionnels du bâtiment à consulter ce site, il est d'autant plus important que cette information soit connue des "amis de la nature"! Sachez aussi que l'administration régionale en charge de la protection des Monuments & Sites tient déjà compte, elle aussi, des données signalées et encodées lors des demandes de permis de rénovation de bâtiments classés!

Diapositive1
Extrait du dossier "Offrrir des habitats pour la Faune" du Guide "Bâtiment durable".

 

Outre l'aspect purement technique, le Guide souligne aussi le rôle important que de tels aménagements jouent au niveau environnemental et socio-culturel (santé, éducation,...), rôle que je mets personnellement en avant lors de nombreuses négociations en faveur des martinets.

Enfin, ce guide est évolutif, les différentes fiches sont donc susceptibles d'être mises à jour en fonction de l'évolution des connaissances (une première mise à jour est d'ailleurs prévue dès janvier).

Vous connaissez des professionnels du bâtiment ou vous avez des projets personnels de rénovation ou de construction?
Diffusez largement l'adresse de ce dossier!

 

 

 

 

 

 

04 décembre 2017

Fêtes de fin d'année: offrez des nichoirs à martinets!

Nichoirs_Félicien

(Copyright: Félicien Thiry)

 

En cette fin d'année, alors que les martinets sont loin en Afrique subsaharienne, vous ne pensez peut-être pas à vous activez pour eux.
Or, quel plus beau cadeau qu'un nichoir à martinets, au lieu de babioles inutiles, futiles, fragiles?...

N'attendez pas (juste avant) leur retour, les temps d'attente pour vos commandes risquent alors d'être longs, avec toutes les demandes de dernière minute et les interventions d'urgence, et vous pourriez "rater une saison"! Il vous faut en outre planifier à temps leur placement!

Quant aux modèles, privilégiez des nichoirs solides, durables et écologiques comme ce Schwegler 17 (en béton végétal) (à placer juste sous une corniche ou dans un isolant) ou ce "Made in Pilifs" en bois de récupération FSC non traité et double toiture en ardoise!

 

 

Posté par Martine W à 01:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 novembre 2017

Contrats de quartier durables: un enjeu… ou une opportunité en or pour les martinets !

Save Mijn Nid
Un nouveau projet ambitieux en faveur des martinets vient de démarrer à Etterbeek (commune de la Région de Bruxelles-Capitale), dans le cadre du contrat de quartier durable "Chasse-Gray". Son nom reflète avec humour la diversité culturelle locale : "Save mijn nid" !

Soutenu par le Collège des Bourgmestre et Echevins d’Etterbeek et la ERM Foundation (Fondation de l’entreprise de consulting environnemental ERM), ce micro-projet est initié et porté par un petit groupe dynamique, composé de bénévoles du groupe de travail (GT) "Martinets" de Natagora et de la ERM Foundation. A terme, ces "membres fondateurs" comptent bien "susciter des vocations" au sein de la population du quartier et des acteurs de terrain pour devenir un groupe local dynamique et efficace. Le financement couvre la période allant jusque décembre 2018.

Le but de ce beau micro-projet est de participer à la protection des nids de martinets dans les 35 îlots densément bâtis qui forment le périmètre du contrat de quartier (et indirectement au-delà), de sensibiliser les architectes, les propriétaires et les enfants des écoles environnantes, mais aussi de favoriser la création de nouveaux sites de nidification potentiels.

 

Diapositive1Le périmètre du contrat de quartier, à 2 pas des institutions européennes,
du Museum des Sciences naturelles et du Cinquantenaire.

 

Plus concrètement, il s’appuiera sur le tissu associatif, communal, scolaire, résident et professionnel local (artisans, architectes, entrepreneurs,…) et prévoit une participation active à des événements locaux : la Foire locale du logement, la Ducasse,…). Il organisera aussi la construction et le placement de nichoirs, l’aménagement de trous de boulin (très nombreux dans le périmètre du contrat de quartier), des actions d’information et de sensibilisation (balade guidée, animations pour divers publics cibles,…).

105370536
Une des principales colonies de martinets de la Région bruxelloise niche au Cinquantenaire,
à proximité immédiate du quartier (pour plus d’info à ce sujet, cliquez ici).  

Lors d’une future promenade guidée autour du quartier, cela vaudra bien un crochet, en apothéose !

 

Au-delà de la protection des martinets, toutes ces actions contribueront à la connaissance et à la sauvegarde de la nature en ville. Elles peuvent aussi créer une dynamique rue par rue, de rencontre multiculturelle autour de l’observation de la biodiversité citadine. Enfin, c’est un projet transgénérationnel tourné vers l’extérieur, qui incitera les citoyens à se rencontrer et à se réapproprier la rue.

A l’échelle régionale, le "Plan Nature" a d'ailleurs bien souligné l’importance de concilier accueil de la vie sauvage et développement urbain. Non seulement pour la biodiversité, mais aussi pour le bien-être des habitants. De plus, son chapitre 16 vise spécifiquement la protection des martinets.

 

Genèse d’un projet

J’ai lancé mon premier projet "martinets" en Belgique francophone en 2010. Pendant les premières années, j’ai mené diverses actions dans le cadre d’un partenariat avec plusieurs associations et experts internationaux : étude, information, sensibilisation, aménagements pilotes, interventions d’urgence pour sauver des cavités voire des colonies,… Souvent seule au niveau local, parfois avec l’aide ponctuelle de quelques bénévoles et d’associations locales.

Le "GT Martinets" est réellement devenu un groupe, composé de bénévoles locaux, en 2016, lorsque Natagora a lancé un inventaire des martinets en Région de Bruxelles-Capitale. Plusieurs volontaires participant à ces recensements se sont joints à moi pour placer des nichoirs, diffuser des informations sur le martinet (comportement fascinant, menaces, actions possibles pour le protéger,...),…

GT_formationJette  GT_placement nichoirs

 

Parmi ces bénévoles, plusieurs ont pris en charge l’observation des martinets dans le quartier "Chasse-Gray" et quelques rues avoisinantes. L’appel à projets est arrivé à point nommé : à l’issue de deux saisons de recensements, bon nombre de martinets nicheurs avaient déjà pu être localisés dans des bâtiments du quartier. De plus, le hasard a bien fait les choses, puisqu’une des bénévoles participant aux recensements est employée chez ERM, et que la ERM Foundation avait justement lancé à travers toute la région EMEA (Europe Middle East Africa) un "projet 2015-2018 de préservation des martinets"!

 

Diapositive2Diapositive1
A gauche: projet mené au Royaume-Uni; à droite: action menée en Allemagne (Francfort)
(Source: Rapport ERM Foundation 2017).

 

Le contrat de quartier durable: défi relevé !

L’opportunité d’un appel à micro-projets dans le cadre du "contrat de quartier durable Chasse-Gray" ne nous a pas échappé. En effet, les "contrats de quartier" mis en place en Région bruxelloise conjuguent, pendant plusieurs années, de nombreuses actions visant à améliorer la situation locale d’un périmètre défini, grâce à des fonds publics communaux, régionaux et fédéraux, le tout dans une démarche participative : initiatives sociales en faveur des plus défavorisés et de la cohésion sociale, rénovation des voiries, mais aussi rénovation, isolation et construction de bâtiments,... (Pour en savoir plus sur ces contrats, cliquez ici). Or, une des principales menaces qui pèsent sur les martinets (mais aussi sur plusieurs autres espèces citadines d’oiseaux et de chauves-souris) est la disparition des cavités qu’ils occupent dans les bâtiments pour nicher, se reproduire. Cela signifie que de tels « contrats de quartier » peuvent être une catastrophe pour la survie de cette biodiversité urbaine… ou une formidable opportunité, si des initiatives comme "Save mijn nid" sont prises en même temps.

Le comité de sélection de l’appel à projets, puis le Collège des Bourgmestre et Echevins, ont approuvé le micro-projet en octobre 2017. Le projet a officiellement démarré en novembre, avec la signature d’un accord entre le groupe porteur et la Commune, ainsi que la participation du groupe porteur à la Foire du Logement.

Foire du logement : une première action prometteuse

Salon Logement_afficheDiapositive2

 

Cette première action phare du projet a remporté un franc succès : le stand que nous avions à cet événement (organisé par la Coordination Logement du CQD à la maison communale d’Etterbeek) présentait "Save mijn nid" ; il illustrait aussi les sites de nidification spontanée des martinets et les mesures de protection (ou de compensation) simples à mettre en œuvre dans le cadre de projets de construction ou rénovation. Le public visé était tant les citoyens (notamment propriétaires de bâtiments) que les professionnels participant à l’événement : l’asbl Habitat et Rénovation, architectes, sociétés de rénovation, agents communaux…

Si les citoyens étaient peu nombreux, les autres acteurs (communaux, associatifs et professionnel) représentés à cet événement ont témoigné d’un intérêt prometteur, espérons que cela ait été l’amorce de partenariats fructueux ! Le Bourgmestre lui-même a montré un intérêt et un soutien enthousiastes. 

 

DSC02105  DSC02115
L'équipe dynamique, à l'enthousiasme communicatif, a suscité l'intérêt des professionnels comme des particuliers.

DSC02113  DSC02106
A gauche : Le Bourgmestre, Vincent De Wolf, visiteur de marque et… enthousiaste de notre stand !
A droite : Signature de la convention avec la Commune pour le microprojet.

 

L’union fait la force

Logos CQD

Commune d’Etterbeek, ERM, Natagora, Habitat & Rénovation, associations locales, professionnels, citoyens : une fois de plus, nous voyons que c’est en favorisant la collaboration et les synergies que des projets ambitieux pour les martinets sont possibles ! Par ailleurs, l’équipe porteuse du micro-projet espère aussi élargir et renforcer son impact en s’inspirant d’autres actions et projets déjà décrits sur ce blog (par exemple actions en partenariat avec d’autres associations de protection de la nature comme Natuurpunt, la Ferme Nos Pilifs, le Jane Goodall Institute,…)

Cerise sur le gâteau : le quartier est situé à deux pas des institutions européennes (voir le plan reproduit plus haut) et de nombreux habitants du périmètre y travaillent. Le dynamisme et le succès de ce projet local pourrait donc devenir un formidable outil de promotion de la protection des martinets à une échelle beaucoup plus large !

 

Un exemple à suivre !

Vous aimez les martinets et habitez, vous aussi, dans le périmètre d’un contrat de quartier durable ? Pourquoi ne pas vous inspirer de cette initiative et lancer, à votre tour, un projet local ?
Vous trouverez de nombreuses sources d’inspiration sur ce blog, mais n’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de conseils !

 

Liens utiles pour plus d’informations sur ce projet :

Intéressés par la suite de "Save mijn nid" ?

Vous pouvez suivre son actualité sur Facebook et, bientôt, sur le site internet de la Commune.
Vous pouvez aussi demander à être tenus au courant en envoyant un message à:

Charlotte.Bellon@reachcentrum.eu
Cecile.Rao@erm.com

 

Questions sur techniques sur les aménagements pour martinets:

martinets@natagora.be