Martine(t) News, le blog de SOS Martinets (Belgique)

21 mars 2017

Stop aux pesticides: pour notre santé et celle de la planète... mais aussi les martinets!

Cover Facebook     89bdba78-160e-45b5-aa1d-8f75ec1a9d97

 

semaine-pour-les-Alternatives-aux-Pesticides

Sur ce blog, je parle principalement des aménagements pour les martinets (également utiles à plusieurs autres espèces citadines).

Mais, pour réellement protéger ces insectivores purs que sont les martinets, il ne suffit pas de leur assurer le gîte: il faut aussi penser à leur assurer le couvert!

Alors que démarre la "Semaine Sans Pesticides" en Belgique (la Semaine pour les alternatives aux pesticides en France), c'est une occasion rêvée d'aborder ici ce sujet, qui concerne tous mes lecteurs, où qu'ils se trouvent dans le monde (puisque vous me lisez désormais depuis 50 pays de tous les continents!) : si vous aimez les martinets...mais aussi la nature... et si vous vous préoccupez également de votre propre santé et de celle de vos enfants..., il est essentiel de renoncer (si ce n'est déjà fait) aux pesticides! 

homicides

 

Les martinets contribuent d'ailleurs, avec les autres insectivores (oiseaux et chauves-souris), au bon équilibre écologique! Le saviez-vous? Un martinet nicheur capture, pendant qu'il nourrit ses jeunes, jusqu'à 20.000 insectes, ces animaux sont donc de bons "insecticides naturels"!

 

Vous habitez en Belgique ou en France? De nombreux événements sont prévus cette semaine pour vous aider à renoncer aux pesticides! Vous trouverez le programme détaillé sur les sites ci-dessous:

http://www.printempssanspesticides.be
http://www.semaine-sans-pesticides.fr

Outre l'agenda d'activités les plus diverses que plusieurs associations proposent pour vous aider à abandonner les pesticides, ces sites vous fourniront d'ailleurs de nombreux conseils utiles, je vous invite donc chaudement à les visiter, où que vous habitiez!

Quelques exemples: plantez des plantes "indigènes", locales, mieux adaptées à votre climat, elles seront moins fragiles et vous tenteront moins d'utiliser des produits toxiques. Ou installez un hôtel à insectes, comme ce modèle que j'ai photographié à la jardinerie de la Ferme Nos Pilifs à Bruxelles: en ce début de printemps, elle était occupée de nombreux insectes d'espèces différentes en pleine activité!

Hôtel à insectes pollinisateurs (© Martine Wauters)

Hôtel à insectes pollinisateurs (© Martine Wauters)

 

J'en profite pour attirer l'attention de mes lecteurs africains, notamment du Libéra, de Côte d'Ivoire, du Sierra Leone, du Ghana, du Togo et du Bénin, sur le fait que leurs pays jouent un rôle vital dans la survie des martinets, mais aussi d'autres migrateurs insectivores commes les hirondelles, les coucous, les guêpiers etc, en cette période de migration prénuptiale. En effet, ces oiseaux y font actuellement le plein de termites en plein essaimage, pendant une dizaine de jours, avant d'entamer leur périlleuse traversée du Sahara et de la mer Méditerrannée, souvent d'une traite. Sans ces insectes bourrés de calories et de protéines, tous ces oiseaux risquent de périr en route vers leurs sites de nidification d'Europe et d'Asie! Nous comptons donc sur vous tous pour nous aider à protéger ces oiseaux en renonçant aux pesticides et en protégeant les termites, surtout en cette saison!

Ci-dessous, une photo de termière (ici, au Népal):

Termitière (photo: © Martine Wauters)

Termitière (© Martine Wauters)

 

 

Posté par Martine W à 07:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


15 mars 2017

Moules "Action for Swifts": une solution simple pour niches intégrées

Moule AfS pour aménagement intégré à destination des martinets (Photo: © Martine Wauters)
(© Martine Wauters)

L'association britannique Action for Swifts (AfS) n'est jamais à court d'idées ingénieuses et peu coûteuses pour aider les martinets, en voici un nouvel exemple: le moule pour entrée de nichoir intégré.

Cette solution géniale a déjà fait ses preuves en Espagne, à Ségovie, où Javier Saez Frassinet a ainsi pu profiter des nombreux trous présents dans les murs du célèbre Alcázar pour y créer une soixantaine de nouvelles cavités adaptées aux martinets, grâce à un trou d'accès ajusté aux dimensions ad hoc. Pour des illustrations de ce travail remarquable, je vous renvoie vers l'article d'AfS ici.

Elle a aussi été utilisée au Royaume-Uni (à Cambridge, Middleton-by-Wirksworth et Thorpe). Illustrations ici et ici.

L'idée est simple : installez à l'intérieur de votre façade une (ou plusieurs!) brique(s) nichoir(s), ou un parpaing aux dimensions ad hoc, ou aménagez une cavité aux dimensions ad hoc pour une famille de martinets puis, lorsque vous placez et maçonnez la couche de briques de la façade, laissez un espace vide (l'espace d'une brique), placez en son centre le moule AfS, cimentez l'espace vide qui l'entoure, puis retirez le moule quand le mortier/ciment a suffisamment séché, vous pouvez ensuite le peindre aux couleurs de la brique pour un aménagement plus discret (ou dans une autre couleur si vous voulez en faire un élément décoratif de votre façade).

Grâce à Dick Newell, le génial inventeur de ce système, je dispose désomais de deux exemplaires de ce moule.
En Belgique, tout entrepreneur (ou particulier bricoleur) qui voudrait en utiliser un pour aménager des cavités pour martinets peut prendre contact avec moi à l'adresse biodiv.apus@gmail.com.

Une alternative consiste à réaliser à l'avance des "briques d'entrée" aux dimensions du bâtiment, vous pouvez trouver des illustrations de ce système ici.

J'espère que cet article vous inspirera à réaliser de nombreux aménagements intégrés pour martinets! N'oubliez pas de me contacter pour demander conseil... et pour communiquer des photos de vos réalisations!

N'en oubliez pas pour autant les règles de base pour tout aménagement approprié:

- Hauteur minimale: installer vos cavités intégrées à au moins 5m de haut.
- Orientation: lmême si les aménagements intégrés sont moins exposés que les nichoirs extérieurs, privilégiez les façades orientées l'abri du soleil et des intempéries: plus vous habitez dans le Sud, plus il est important de veiller à ce que vos nichoirs soient à l'abri du soleil, notamment pendant les heures les plus chaudes, de 9 à 19h. Dans le Nord aussi, tenir compte des périodes de canicule: si les jeunes ont trop chaud (les nichoirs peuvent devenir de véritables saunas !), ils risquent de se jeter dans le vide avant que leur corps ne soit prêt (ailes trop courtes notamment), ou de tomber en essayant de se rafraîchir à l'orifice du nichoir! Des nichoirs placés face au soleil présentent un autre risque : que les martinets puissent moins bien repérer les prédateurs qui seraient dans les parages (dans le ciel ou dans un affût à proximité).

Posté par Martine W à 14:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]

26 février 2017

Nichoirs à l'athénée Fernand Blum

P2210587_pt P2210588_pt

© Eric Walravens

 

Dans le cadre du projet "Martinets sans frontières", je suis toujours en quête d'écoles intéressées par un projet pédagogique autour des martinets. Et quel meilleur moyen de lancer la dynamique qu'en installant des nichoirs sur les bâtiments de l'école ?

En 2016, j'avais ainsi contacté Eric Walravens, professeur dynamique de sciences dans un athénée de Schaerbeek (Bruxelles). Et son enthousiasme, sa réactivité, ont été au delà de toute espérance, puisqu'il a non seulement accepté, mais aussi obtenu en 2 temps, 3 mouvements le soutien de sa préfette, de l'échevin en charge de l'Instruction publique et de services communaux concernés.

Ce 21 février, 10 nichoirs ont ainsi été placés sur 2 façades de l'athénée (les 2 meilleures orientations, à savoir Nord et Est), par blocs de 2. Cet emplacement permet d'offrir aux martinets des sites présentant des intérêts différents à leurs yeux, on espère ainsi accélérer leur adoption. Lorsque tous les nichoirs seront occupés, cela réduira aussi les risques "d'erreurs d'aiguillage" que posent les rangées serrées de nombreux nichoirs. Les martinets se trompent alors parfois de trou, ce qui donne lieu à des batailles territoriales qui peuvent être fatales.

 

Les nichoirs

DSC00988

© Martine Wauters

Le modèle de nichoir choisi par Eric est le "Maastricht", fabriqué aux Pays-Bas à l'initiative de Marjos Mourmans (asbl "Zwaluwen, Adviesbureau"), grande spécialiste locale des martinets, à qui l'on doit, entre autres, deux guides précieux sur les aménagements pour martinets (voir la rubrique "liens utiles" de ce blog). Ce modèle au toit en pente décourage les prédateurs qui voudraient essayer de venir capturer des jeunes dans la période qui précède l'envol (les jeunes se tiennent alors longuement à l'entrée du nichoir, en faisant même dépasser leur tête, surtout lorsque qu'il fait chaud). La paroi d'accès légèrement inclinée vers le bas facilite quant à elle l'entrée en vol à grande vitesse des martinets. Le matériau utilisé, l'éternite sans asbeste, est robuste et durable. La double toiture, placée par Wim de Bock (groupe "martinets" de Natuurpunt Essen), présente un léger espace au-dessus du nichoir, qui permettra de ventiler celui-ci et d'ainsi réduire les températures à l'intérieur en cas de canicule. Cerise sur le gâteau: "Tonton Wim" a placé à l'intérieur de chaque nichoir une petite poignée des matériaux nécessaires au martinet pour construire son nid. Le nid du martinet est assez sommaire (composé essentiellement de salive,  "ciment" qui amalgame des brins d'herbe, duvets, pétales de rose et autres matériaux légers), mais comme cet oiseau fait tout en vol, même collecter les matériaux pour son nid, je vous laisse imaginer le temps que ce petit geste va épargner aux candidats locataires! 

 

Communication

Dès la livraison des nichoirs, les élèves, le personnel enseignant et les passants ont été sensibilisés. De plus, un panneau informatif réalisé par Eric sera bientôt apposé à l'entrée de l'école pour informer élèves, parents, enseignants et passants. Un article a en outre été publié sur le site internet de l'école.

DSC00243 DSC01021 DSC01006

© Martine Wauters

 

Un remarquable travail d'équipe

Tous les intervenants dans ce dossier ont fait preuve d'une grande bonne volonté et d'une efficacité remarquable, qu'ils en soient remerciés ici : Eric Walravens (enseignant à l'athénée Fernand Blum), Madame la Préfète Anne Duhem (athénée Fernand Blum), Monsieur l'Echevin Michel De Herde (Commune de Schaerbeek), Monsieur Yves Langlois (responsable du charroi à la Commune de Schaerbeek), Messieurs Patrick Pire et Hamadi Balarbi (ouvriers communaux), Wim de Bock (groupe "martinets" de Natuurpunt Essen), et Marjos Mourmans (association "Zwaluwen, Adviesbureau"). Cette belle collaboration diversifiée démontre une fois de plus les bénéfices sociaux des projets en faveur des martinets!

 

Reportage photo

(© Martine Wauters)

 

Wim de Bock.

DSC00979  Yves Langlois et deux ouvriers communaux.

Patrick Pire en pleine action! P2210573_pt

Patrick Pire, fier du travail bien fait... Hamadi Balarbi et Eric Walravens

 

DSC00998 Vue qu'auront les martinets depuis les nichoirs

DSC00992

 

Posté par Martine W à 23:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]

30 janvier 2017

Un hôtel 5 étoiles pour la biodiversité

20160601_115150 (002)

Pierrette et Gilles devaient faire complètement refaire et isoler leur toiture.

Comme ils sont de grands amis de la nature, ils ont décidé d'en profiter pour transformer leur maison en hôtel cinq étoiles pour la faune sauvage. C'est ainsi qu'ils m'ont contactée en 2016, en quête de conseils pour accueillir les martinets.

Pour que ce genre de projets puisse se concrétiser, il leur fallait aussi la pleine collaboration de l'entrepreneur chargé des travaux. Le toiturier Bauvin (http://www.toitures-bauvin.be) a été un partenaire formidable, s'efforçant de trouver les meilleures solutions techniques et fournissant un travail soigné. (Cette demande "insolite" de Gilles et Pierrette l'a finalement tant intéressé qu'il a même demandé à être informé quand ces aménagements seraient occupés!) Grâce à lui, la maison offre désormais 26 cavités dans ses corniches avant et arrière, espérons que des martinets viendront bientôt s'y installer!

Mais ce n'est pas tout : pour les chauves-souris, des ouvertures et une sorte de "boîte aux lettres" ont aussi été placées dans le bardage des pignons; les chiroptères auront ainsi accès à un espace créé entre la toiture et le bardage. Des "chatières" ont par ailleurs été installées à même le toit pour leur offrir un second accès. Pour les Hirondelles de fenêtre, des nids artificiels ont été placés sur la façade.

Affaire à suivre!

J'espère que cet article incitera de nombreuses personnes à suivre cet exemple!

Vous trouverez plusieurs autres exemples de corniches à martinets dans la rubrique "corniches" de ce blog.
Si vous souhaitez, vous aussi, aménager votre corniche pour les martinets, n'hésitez pas à me contacter à l'adresse martinets(AT)aves.be, je me ferai un plaisir de vous aider à la réaliser!

 

Reportage photo:

 

20170122_170144_9350Une des corniches aménagées pour les martinets (Photo: © Gilles San Martin)

 

20170122_165953_9345   20160601_115150 (002)

Aménagements pour Hirondelles des fenêtres (à g.) et pour chauves-souris (à dr.)
(Photos: © Gilles San Martin et Toitures Bauvin)

 

 

 

 

Posté par Martine W à 10:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

08 janvier 2017

Nichoirs intégrés : suivez l'exemple de Jochem !

Jochem Kühnen en pleine action sur un chantier


Lorsque des nouveaux bâtiments sont construits, il est facile et peu coûteux d'y intégrer des briques-nichoirs pour martinets dans les façades nord (ou est ou nord-est).

J'ai pu contribuer à 3 installations à Bruxelles (voir ici, ici et ici), mais ce n'est rien à côté de ce qui existe dans certains autres pays, aux Pays-Bas, par exemple. La semaine dernière, Jochem Kühnen m'en a montré quelques-unes qui m'ont fort impressionnée et que j'ai donc décidé de partager avec vous. Jochem a mis en oeuvre un nombre impressionnant de tels projets à Nijmegen (Pays-Bas) : à l'heure d'écrire ces lignes, il a déjà plusieurs centaines de briques nichoirs implantées à son actif, dont certaines ont été occupées par des martinets dès la première saison ! Je présente ci-dessous quelques exemples remarquables.

 

Nimbus :
Grâce à Jochem, pas moins de 100 briques nichoirs ont été installées en 2015 dans la façade d'une tour d'immeuble pendant la construction, en collaboration avec le bureau Hoogte Twee Architecten !

IMG_5644_zps149npdosNimbusJK

(© Jochem Kühnen)

(Plus de photos et d'explications sur ce projet sur le site de Jochem - en néerlandais - ici)

Hessenberg :
Dans ce projet de construction de 10 nouveaux immeubles, pas moins de 22 briques-nichoirs ont été implantées par la société Heijmans Vastgoed dans les façades nord de 3 bâtiments. La décision d'accueillir la biodiversité a été prise grâce à l'initiative et à la tenacité de Jochem, qui a pris contact avec les responsables du projet en cours de route, alors que les plans étaient déjà finalisés, et qui a suivi le projet jusqu'au bout, de fin 2008 à fin 2009. Et grâce à la bonne communication entre tous les intervenants jusqu'à la finalisation du projet.

DSC09943Hessenberg  DSC09934

 Vue d'ensemble de deux bâtiments : depuis le trottoir, bien fort sera celui qui devinera qu'il y a là des nichoirs !
(© Martine Wauters)

DSC09942Hessenberg  DSC09939Hessenberg  DSC09938Hessenberg

 Zoom sur les deux bâtiments: 2 finitions, un seul modèle de nichoirs (© Martine Wauters)

 

Et... les martinets ont découvert et adopté ces cavités aménagées pour eux dès la première saison, à l'été 2010 ! Presque tous sont désormais occupés ! (Plus de photos et vidéos sur ce projet ici)


Plein 1944 :
En collaboration avec le bureau Soeters en Van Eldonk, et l'entrepreneur Visser & Smit Bouw BV, 40 briques-nichoirs ont été intégrées à la facade de 3 immeubles en construction, cette fois de manière plus concentrée.
Deux ans après la fin du chantier, les martinets ont découvert cet "hôtel 5 étoiles" aménagé à leur intention. La preuve en vidéo ici. Quand on sait qu'il faut parfois jusqu'à 8 ans pour que certains nichoirs soient repérés, voilà une nouvelle preuve que ce type d'aménagement est efficace !

DSC09944Plein 1944  DSC09946Plein 1944

10 cavités ont été aménagées dans la partie située entre les petites et les grandes fenêtres.  (© Martine Wauters)

DSC09947Plein 1944   DSC09948Plein 1944

 Tout en haut de la façade, un nichoir au-dessus de chaque fenêtre (© Martine Wauters)

(Plus de photos et vidéos sur ce projet ici)

 

Deux types de nichoirs internes ont été utilisés dans ces projets :

1) Vivara, modèle 90059 (la société Reszto produit un modèle similaire)

IMG_4006_JK  IMG_0102_JK
A gauche : pendant les travaux - A droite : résultat final (© Jochem Kühnen)

 

IMG_7218MaasWaal_Boomklever_zps7ac1120fJK
Ci-dessus : ouverture "maçonnée" partiellement par une Sittelle torchepot ! (© Jochem Kühnen)
Ces aménagements peuvent donc abriter plusieurs espèces !

Ce modèle demande une finition soignée et l'aménagement d'un trou de dimensions ad hoc (28-30 mm x 65-70 mm) dans les briques de la façade (et donc un suivi attentif du projet). Mais il est le plus discret et esthétique.

 

2) Un peu plus visibles, mais ils peuvent éventuellement être peints aux couleurs de la façade et ont déjà un trou d'accès intégré : vous pouvez trouver ce type de nichoirs par exemple chez Vivara (modèle 90060) et Schwegler (modèles 720/9 ou 721/6 par exemple), mais aussi Ecosurv, Manthorpe,...

IMG_4032_zpsfnr50rcjJK  DSC09962

A gauche: brique-nichoir de Vivara (© Jochem Kühnen). A droite, un des modèles de Schwegler (© Martine Wauters).
Comme vous pouvez le voir sur la photo de droite, ces briques-nichoirs peuvent aussi servir aux moineaux, qui recherchent le même genre de cavités dans les bâtiments, et qui ont aussi besoin d'un coup de pouce...

 

J'espère que cet article inspirera de nombreux architectes, entrepreneurs et maîtres d'ouvrage !

 

 

 

 

Posté par Martine W à 00:58 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


03 décembre 2016

Jane Goodall plaide pour les martinets !

Capture d’écran 2016-11-03 à 14

Le Dr Jane Goodall est cette primatologue anglaise qui a révolutionné les connaissances du monde animal dans les années 60. Ardente défenseuse des causes animales, mais aussi environnementales et sociales, elle a fondé l'institut qui porte son nom*, présent dans le monde entier. Elle est également Messager des Nations Unies pour la Paix.

Depuis quelques années, Jane Goodall soutient avec enthousiasme mon projet "Martinets Sans Frontières"*. Il y a quelques semaines, elle a gentiment accepté d'enregistrer un message en faveur du martinet. Vous trouverez ici le lien vers cette vidéo:

https://youtu.be/odQjqCep0BE

(Vidéo en anglais mais sous-titrée en français).

Je vous invite à la partager et à la diffuser massivement... et à vous investir, vous aussi, pour la protection du martinet !

For my English-speaking readers, here is the link to the original version without subtiles:
https://youtu.be/H87mKx3IH6U

 

* Infos sur le Jane Goodall Institute:

International: www.janegoodall.org
Belgique: www.janegoodall.be
France: http://janegoodall.fr


* Infos sur "Martinets Sans Frontières" :

http://martinew.canalblog.com/archives/2015/11/24/32977818.html

12 octobre 2016

http://martinew.canalblog.com : plus de 5000 visites des 4 coins du monde !

Diapositive1

Créé en juin 2011, ce blog vise à contribuer à la protection du Martinet noir en présentant les initiatives prises en Belgique (parfois à l'étranger) : exemples à suivre en matière d'aménagements, liens utiles, et activités d'information/sensibilisation que j'organise à Bruxelles, mais parfois aussi ailleurs en Belgique ou à l'étranger.

Depuis quelques mois, la diffusion sur Facebook a fait exploser les chiffres de fréquentation, au point de maintenant dépasser le cap des 5000 visites ! Le plus étonnant est que les lecteurs de ce blog, rédigé à 95% en français, viennent de 41 pays : 20 pays d'Europe, mais aussi 9 pays d'Afrique, 6 pays d'Asie, 5 d'Amérique du Nord et du Sud, ainsi qu'en Australie ! (Sans compter les lecteurs de "provenance inconnue"). Vivent les outils de traduction automatique !

Merci pour votre intérêt ! J'espère que ces lectures vous ont permis et vous permettront de, vous aussi, venir en aide concrètement à cet oiseau fascinant et attachant qu'est le martinet ! Je vous invite aussi à partager l'adresse de ce blog autour de vous, pour que l'information soit diffusée autant que possible et que les martinets continuent encore longtemps à égayer nos journées d'été !

J'en profite pour attirer votre attention sur le fait qu'il vous est possible de vous abonner à la newsletter (voir à la droite de cette page), chaque fois que je publie un nouvel article, vous serez ainsi prévenus par mail.

N'hésitez pas à me contacter pour me demander d'aborder certains aspects de la protection des martinets que je n'aurais pas encore traités et qui vous intéressent !

 

Posté par Martine W à 19:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 octobre 2016

Trous de boulin : aménagement "à l'italienne" dans un bâtiment classé

Souvenez-vous : en novembre 2011, j'annonçais l'aménagement de trous de boulin "à l'italienne" dans un bâtiment communal de Molenbeek (Bruxelles) :
http://martinew.canalblog.com/archives/2011/11/01/22550358.html.

Concrètement, cet aménagement, conçu par Mauro Ferri (Italie) consiste en la pose de petits triangles en brique (maçonnés sur la largeur du trou de boulin) d'une épaisseur permettant de laisser aux oiseaux précités un passage compris entre 3.7 et 5 cm :

                         

© Mauro Ferri

 

Cet aménagement présente plusieurs avantages :

- il permet d'empêcher les pigeons d'accéder à ces cavités tout en permettant la nidification de plusieurs espèces de plus petits oiseaux cavernicoles (Martinets noirs, mais également Moineaux domestiques, Rougequeues noirs, mésanges,...)

- il est facile à réaliser

- il est bon marché

- il est discret et esthétique

Grâce à tous ces avantages, un projet similaire vient d'aboutir à Liège. Cerise sur le gâteau : il s'agit d'un aménagement réalisé dans le cadre de la rénovation d'un bâtiment classé, et approuvé par le Département du Patrimoine de la Région wallonne ! Il s'agit de la Maison des Récollets, bâtiment classé comme monument en raison de sa valeur historique et artistique.

 

Voici des photos du bâtiment avant et après la rénovation :

Avant :

DSCN2360      photos trous de boulin 019

 

Après :

DSC08789 DSC08790 DSC08788

© Martine Wauters

 

Vous visitez Liège ? Le bâtiment se trouve en Outremeuse, à côté de l'auberge de Jeunesse "Simenon" et en face de l'église Saint-Nicolas. Si vous passez en été, pendant la présence des martinets en Belgique, le propriétaire du bâtiment m'a communiqué que des martinets nichaient déjà dans le quartier, vous pourrez donc admirer leurs ballets aériens, et... espérons qu'ils trouvent vite ces 6 nouvelles cavités !

 

C'est en tout cas un bel exemple à suivre si vous rénovez votre façade et que celle-ci a des trous de boulin sans couvercle !
Et donc, cet aménagement est parfaitement envisageable dans des bâtiments historiques et classés !

 

13 septembre 2016

Bâtiments industriels : nichoirs intégrés chez BPost

BPost, une entreprise qui envoie du courrier dans le monde entier, a accepté d'accueillir à Bruxelles, dans un nouveau bâtiment industriel, un oiseau migrateur qui parcourt chaque année des milliers de kilomètres entre les 2 hémisphères !

Lors de l'enquête publique, un ami naturaliste m'avait avertie que les demandeurs de permis évoquaient, dans l'étude d'incidence, la possibilité de placer des nichoirs à martinets sur leur futur méga-hangar (parking pour camions à l'intérieur, parking en toiture pour voitures), le long du canal Bruxelles-Escaut. Le schéma utilisé pour illustrer cette idée montrait des nichoirs en bois apposés sur une façade. Je leur ai donc proposé mes conseils pour en faire un projet plus approprié aux lieux : l'intégration de briques-nichoirs dans la façade du bâtiment. Grâce aux conseils avisés de Wim De Bock (groupe de travail "martinets" de Natuurpunt), qui avait déjà supervisé un projet similaire dans le Port d'Anvers, l'entrepreneur et le maître d'ouvrage, Willy Naessens Group et Katoennatie, ont placé 9 briques-nichoirs Vivara dans le mur Nord du hangar.

DSC00880  DSC00884

Le petit "toit" vise à protéger le nichoir en cas de forte pluie.
(D'autant plus que la tôle ondulée qui pare la façade n'a pas permis d'intégrer pleinement les briques nichoirs comme cela devrait idéalement être fait.)

DSC00877Vue d'ensemble.
Espérons que la présence massive de Corneilles noires (attirées par le site voisin, qui traite des déchets) ne pose pas trop de problèmes...

Lors d'une visite de chantier, il y a quelques mois, j'ai pu leur montrer des martinets survolant le bâtiment.
Ils ne faisaient que passer (cela ressemblait plutôt à de la migration active) mais c'était un signe encourageant !

En Flandre orientale, un projet mené il y a quelques années, dans le cadre de programme européen Interreg IVa, avait permis de proposer aux propriétaires de hangars et entrepôts des panneaux préfabriqués prévoyant déjà une place pour l'intégration de nichoirs (pour les martinets, mais aussi pour d'autres espèces). Ils les avaient appelés "faunapanelen". Renseignements pris auprès des initiateurs de ce projet, l'intégration de tels trous lors de la fabrication de tels panneaux ne coûte quasiment rien.

 

 

DSC07430

Riemert Viaene et Thomas Claus, de Katoennatie, qui ont suivi ce dossier.
Comme cette entreprise coordonne la construction de nombreux bâtiments industriels dans le monde,
j'espère que cette expérience les incitera à installer beaucoup d'autres aménagements pour la biodiversité sur d'autres chantiers !

 

Vous êtes entrepreneur ? Vous aussi, prévoyez une place pour les martinets dans vos entrepôts et autres bâtiments industriels !
Comme je le rappelle souvent, la biodiversité ne doit pas être cantonnée aux réserves.
De plus, il est scientifiquement prouvé qu'elle contribue à notre bien-être. Les entreprises adoptant de telles mesures contribuent donc non seulement à la conservation de la biodiversité... et à leur image, mais aussi au bien-être de leurs travailleurs et de leur public !

Mais attention, ces aménagements ne doivent pas être pris à la légère, et un cas n'est pas l'autre, demandez-nous toujours conseil, nous nous ferons un plaisir de vous guider pour votre projet spécifique !

 Naturellement, ces briques-nichoirs peuvent aussi être utilisées dans des bâtiments d'habitation, comme dans le projet présenté ici :

http://martinew.canalblog.com/archives/2016/05/17/33240996.html

Posté par Martine W à 08:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

24 août 2016

Briques-nichoirs : découvrez le nouveau modèle "Manthorpe" !

Dick Newell, de l'association britannique Action for Swifts, ne tarit pas d'idées concrètes pour aider les martinets. En Angleterre, une nouvelle brique nichoir qu'il a conçue et dessinée vient de sortir sur le marché, avec l'aide de l'association britannique pour la protection des oiseaux (RSPB).

Cette brique-nichoir, qui est à intégrer aux façades de bâtiments, est disponible en différents coloris.

Une cupule intégrée dans le sol de l'espace de nidification permet aux martinets de nicher dès l'année où ils découvrent ces nichoirs. Pour rappel, le martinet fait tout en vol, même récolter les matériaux nécessaires à la construction de son nid; l'expérience montre qu'ils commencent souvent par pondre directement dans la cupule intégrée à certains nichoirs.

Comme elle ne pèse que 0,71kg, il devrait être possible de l'expédier par la poste un peu partout sans trop de frais.

Seule limite : la "Manthorpe Swift Brick" est conçue selon les normes des briques britanniques (215mm x 102.5mm x 65mm). Si vous n'habitez pas en Angleterre, il vous reste donc à trouver quelqu'un dans votre pays pour en sortir une version adaptée à vos normes nationales (ou à convaincre Manthorpe de le faire?) !

Mike_Clarke_visit
Le génial inventeur, Dick Newell, posant avec "son oeuvre",
entouré du PDG de la RSPB, Mike Clarke, et de son épouse Vida.

(© Judith Wakelam)

Swift_Brick___Situ
Le nichoir intégré à une façade. (© Manthorpe)

Infos techniques détaillées sur le site du producteur :
http://www.manthorpe.co.uk/Building/Products/Conservation/Swift-Nest-Brick.html

Rappel des coordonnées du blog d'Action for Swifts:
http://actionforswifts.blogspot.be