Parmi la panoplie d'aménagements possibles pour les martinets figurent les nichoirs intégrés. Mesure plus "audacieuse" mais qui a beaucoup plus de succès (plus rapidement), d'après certaines études (voir http://actionforswifts.blogspot.be). J'ai enfin pu en faire réaliser, mais les circonstances ont voulu que le premier projet soit destiné à des moineaux:

En 2013, j'ai appris qu'un ENORME lierre allait disparaître pour cause de construction d'une crèche. Or, une importante colonie de moineaux (et d'autres oiseaux) s'y abritaient, s'y nourrissaient et y nichaient.

 

((c) M. Wauters)

P2061149

En août 2013, les 1er contacts ont été établis avec une architecte du bureau PT ARCHITECTEN.
Quelques réunions et échanges de mails plus tard, des schémas ont été établis et approuvés pour l'implantation de 35 nichoirs dans la façade (même orientation que le lierre disparu, face au parc et à ses nombreux buissons), sur base du livre "Designing For Biodiversity". Les travaux ont débuté en 2014.

Entre-temps, des nichoirs ont été placés dans la cour de l'école voisine, pour assurer la transition, éviter que les moineaux désertent les lieux entre la disparition du lierre et l'arrivée des nichoirs intégrés:

https://www.facebook.com/ilikemolenbeek/videos/vb.567264296637911/723099484387724/?type=3&theater
https://www.facebook.com/media/set/?set=a.723148177716188.1073741943.567264296637911&type=3

Après plusieurs longs mois de chantier, en ce début du mois de juin, la moitié de l'échafaudage a été enlevée et... quelques jours plus tard, j'ai pu constater avec joie qu'un mâle de moineau était déjà en train de marquer son territoire en poussant de vigoureux "tchip-tchip" depuis le toit d'un des nichoirs intégrés, avant d'y rentrer, passer une tête, aller chanter depuis le toit du bâtiment,...!!!

(Photos: (c) AC Molenbeek-Saint-Jean)

IMGP9056

IMGP9112

IMGP9113

(c) N. Lonfils

 

tchip!(c) AC Molenbeek-Saint-Jean

 J'avais déjà entendu de nombreux piaillements dans la zone de l'ancien lierre et du chantier, me prouvant qu'ils n'avaient pas déserté la zone, mais là, c'est le top, et quelle belle publicité pour d'autres projets similaires!

Si j'ai enfin pu concrétiser un projet d'une telle envergure, c'est grâce à la collaboration fructueuse de l'échevin et du service en charge des contrats de quartier, du bureau d'études et de l'entrepreneur. Merci à eux!

Dès la disparition du lierre, en 2014, des nichoirs installés en 2010 sur un bâtiment voisin (initialement pour les martinets) avaient recueilli plusieurs couples de "moineaux sans abri" (la photo ci-dessous a été prise avant que je découvre d'autres occupations):

((c) M. Wauters)