Une nouvelle saison commence. C'est l'occasion de vous aider à bien placer vos nichoirs, voici un schéma qui synthétise quelques règles de base :

Diapositive1

Il est important de ne pas placer de nichoirs "à tout prix", sans tenir compte des précautions énoncées dans cet article : si vous voulez aider les martinets, ce serait dommage de causer la mort d'oiseaux que vous aimez, vous ne trouvez pas ?

Plus vous habitez dans le Sud, plus il est important de veiller à ce que vos nichoirs soient à l'abri du soleil, notamment pendant les heures les plus chaudes, de 9 à 19h (parfois possible avec d'autres orientations que  le Nord/Nord-Est, si vous avez une large corniche). Dans le Nord aussi, tenir compte des périodes de canicule : si les jeunes ont trop chaud (les nichoirs peuvent devenir de véritables saunas !), ils risquent de se jeter dans le vide avant que leur corps ne soit prêt (ailes trop courtes notamment), ou de tomber en essayant de se rafraîchir à l'orifice du nichoir.

Diapositive1

Des nichoirs placés face au soleil présentent un autre risque : que les martinets puissent moins bien repérer les prédateurs qui seraient dans les parages (dans le ciel ou dans un affût à proximité). Parfois, de grandes corniches offrent une protection suffisante, même si la façade est "mal" orientée, mais attention aussi aux risques d'inondation en cas de forte pluie et vent (façades orientées vers l'Ouest).

Conclusion : privilégiez les orientations recommandées, ce sont aussi celles où vous aurez le plus de chances de voir vos nichoirs occupés !

Si vous n'avez pas de corniche, privilégiez un modèle de nichoir à logettes multiples, vous pouvez aussi créer une "fausse corniche" spécialement pour les martinets, tout le long du haut de votre bâtiment, en veillant bien à le doter d'une double toiture aérée (avec espace entre les 2 toits) pour l'isoler s'il ne bénéficie pas de la protection d'une corniche. Ci-dessous, quelques aménagements possibles :

Frankfurt 1_IG  Mark_IRL  Corniche_Rolle  Corniche_Fechy
 De g. à dr.: exemples d'Allemagne (© Ingolf Grabow), Irlande du Nord (© Mark Smyth) et Suisse (© Martine Wauters)

 

Ci-dessous, le modèle de nichoir simple "Zeist" à double toiture aérée:

DSC07663  DSC07664  DSC07665  DSC07666

Vous trouverez ici les schémas qui vous permettront de fabriquer cet excellent nichoir:
http://www.magikbirds.com/image.asp?title_id=1114&show_thumbnails=True

 

Pour les nichoirs en bois, privilégiez une essence la plus résistante possible et traitez les parois extérieures à l'huile de lin et/ou peinture claire (qui réfléchira la chaleur au lieu de l'absorber), sauf si vous optez pour une essence imputrescible comme le cèdre.

Comme les martinets ont tendance à chercher des cavités ressemblant à ce qu'ils connaissent (fissures dans de vieilles corniches ou dans le haut des façades, notamment sous les tuiles de rives, fissures autour des fenêtres supérieures, boîtiers de volets, trous de boulin, voire sous les tuiles dans certaines régions), vous devrez ensuite vous montrer patients (plusieurs années souvent !), surtout s'il n'y a pas encore de nichoirs occupés dans votre quartier. Une fois que les martinets auront compris que ces nichoirs peuvent les accueillir pour nicheur, l'occupation des autres nichoirs suivra rapidement (voir par exemple à Leuven, en Belgique, où l'administration municipale et plusieurs amis des martinets placent des nichoirs depuis des années).


Evitez aussi de les placer près d'arbres où des prédateurs comme l'épervier pourront se mettre en affût, près de plantes grimpantes ou d'autres aménagements permettant à des chats, fouines, rats ou écureuils de grimper jusqu'aux nids, de picots antipigeons se trouvant dans la trajectoire d'envol (risque notamment lorsque les jeunes sauteront pour le baptême de l'air).

Diapositive1Diapositive1

La hauteur est aussi importante. Même si certains martinets adoptent des cavités "naturelles" plus basses, il est conseillé de ne pas placer de nichoirs à moins de 5 mètres de haut.


Si vous placez des nichoirs pour compenser la disparition de cavités "naturelles", installez les le plus près possible de l'endroit où se trouvaient les anciennes cavités, car c'est là que les martinets "sans abri" chercheront surtout. Si ce n'est pas possible, installez un système de repasse (diffusant des cris de martinets) pour attirer leur attention de ce côté (voir par exemple l'expérience réussie décrite ici : http://martinew.canalblog.com/archives/2015/05/23/32101834.html). Et placez-les avant le retour des martinets nicheurs (fin avril-début mai en Belgique). (Je publierai bientôt un article sur les systèmes de repasse).

Autre astuce pour accélérer l'adoption de vos nichoirs : placez une poignée de foin coupé fin dans la cavité ou (mieux encore) une cupule de nid : comme le martinet fait presque tout en vol, il doit normalement trouver dans les airs les matériaux lui permettant de construire son nid. S'il trouve déjà des matériaux dans le nichoir, il s'y installera plus vite et pourra rapidement y pondre ses oeufs!

Cupules 2 Fibre-board concave-IMAG0230_Dick DSC00397_CH_MW Concave_Edward
Quelques modèles de cupules (© Bernard Genton, Dick Newell, Martine Wauters et Edward Mayer)


Si votre maison ne se prête pas à l'installation de nichoirs, vous pouvez proposer à une école, une église, une administration locale ou une entreprise de votre quartier d'en placer.

N'hésitez pas à consulter les protecteurs des martinets de votre pays pour des conseils personnalisés!
http://www.swift-conservation.org/Local%20Swift%20Groups.htm