BPost, une entreprise qui envoie du courrier dans le monde entier, a accepté d'accueillir à Bruxelles, dans un nouveau bâtiment industriel, un oiseau migrateur qui parcourt chaque année des milliers de kilomètres entre les 2 hémisphères !

Lors de l'enquête publique, un ami naturaliste m'avait avertie que les demandeurs de permis évoquaient, dans l'étude d'incidence, la possibilité de placer des nichoirs à martinets sur leur futur méga-hangar (parking pour camions à l'intérieur, parking en toiture pour voitures), le long du canal Bruxelles-Escaut. Le schéma utilisé pour illustrer cette idée montrait des nichoirs en bois apposés sur une façade. Je leur ai donc proposé mes conseils pour en faire un projet plus approprié aux lieux : l'intégration de briques-nichoirs dans la façade du bâtiment. Grâce aux conseils avisés de Wim De Bock (groupe de travail "martinets" de Natuurpunt), qui avait déjà supervisé un projet similaire dans le Port d'Anvers, l'entrepreneur et le maître d'ouvrage, Willy Naessens Group et Katoennatie, ont placé 9 briques-nichoirs Vivara dans le mur Nord du hangar.

DSC00880  DSC00884

Le petit "toit" vise à protéger le nichoir en cas de forte pluie.
(D'autant plus que la tôle ondulée qui pare la façade n'a pas permis d'intégrer pleinement les briques nichoirs comme cela devrait idéalement être fait.)

DSC00877Vue d'ensemble.
Espérons que la présence massive de Corneilles noires (attirées par le site voisin, qui traite des déchets) ne pose pas trop de problèmes...

Lors d'une visite de chantier, il y a quelques mois, j'ai pu leur montrer des martinets survolant le bâtiment.
Ils ne faisaient que passer (cela ressemblait plutôt à de la migration active) mais c'était un signe encourageant !

En Flandre orientale, un projet mené il y a quelques années, dans le cadre de programme européen Interreg IVa, avait permis de proposer aux propriétaires de hangars et entrepôts des panneaux préfabriqués prévoyant déjà une place pour l'intégration de nichoirs (pour les martinets, mais aussi pour d'autres espèces). Ils les avaient appelés "faunapanelen". Renseignements pris auprès des initiateurs de ce projet, l'intégration de tels trous lors de la fabrication de tels panneaux ne coûte quasiment rien.

 

 

DSC07430

Riemert Viaene et Thomas Claus, de Katoennatie, qui ont suivi ce dossier.
Comme cette entreprise coordonne la construction de nombreux bâtiments industriels dans le monde,
j'espère que cette expérience les incitera à installer beaucoup d'autres aménagements pour la biodiversité sur d'autres chantiers !

 

Vous êtes entrepreneur ? Vous aussi, prévoyez une place pour les martinets dans vos entrepôts et autres bâtiments industriels !
Comme je le rappelle souvent, la biodiversité ne doit pas être cantonnée aux réserves.
De plus, il est scientifiquement prouvé qu'elle contribue à notre bien-être. Les entreprises adoptant de telles mesures contribuent donc non seulement à la conservation de la biodiversité... et à leur image, mais aussi au bien-être de leurs travailleurs et de leur public !

Mais attention, ces aménagements ne doivent pas être pris à la légère, et un cas n'est pas l'autre, demandez-nous toujours conseil, nous nous ferons un plaisir de vous guider pour votre projet spécifique !

 Naturellement, ces briques-nichoirs peuvent aussi être utilisées dans des bâtiments d'habitation, comme dans le projet présenté ici :

http://martinew.canalblog.com/archives/2016/05/17/33240996.html