Alors que la migration du Martinet noir continue à progresser vers ses divers sites de nidification européens et asiatiques, quelques informations intéressantes sur son "cousin", le Martinet pâle, viennent de paraître.

En été 2013, j'avais eu la chance et le privilège d'assister à la capture du tout premier Martinet pâle équipé d'un géolocalisateur, en Italie. Ci-dessous, des photos que j'ai prises à cette occasion (© M. Wauters):

104330345_o

Aujourd'hui, je viens d'apprendre qu'un Martinet pâle nichant en Espagne, à Saragosse, muni d'un géolocalisateur en juillet 2015, a été récupéré, sain et sauf, sur son site de nidification (bâtiment "également" occupé par des... sapeurs pompiers!) et nous savons donc enfin où il a passé l'hiver!

Le géolocalisateur est une mini "boîte noire" de 0,6 g à peine, qui enregistre la position de l'oiseau qui en est équipé 2x/jour:

104330350_o

(© M. Wauters)

 

Après les premières analyses, BirdLife nous apprend que cet oiseau a quitté son nid le 22 juillet 2015 et qu'il a atteint en quelques jours son aire d'hivernage, situé entre le Bénin et l'ouest du Nigeria. Il a ensuite passé les mois d'hiver à se nourrir dans la savane et les forêts de cette région plus de 3.600 kilomètres de son lieu de reproduction dans la ville de Saragosse, où il est revenu le 12 avril 2016.

Ce projet a été mené en collaboration entre la Fundación Iberdrola España, BirdLife (programme Migra SEO / BirdLife) et l'université de Lund (Prof. Susanne Akesson).

Ci-dessous, le lien vers l'article complet qui vient de paraître (en espagnol):
http://www.seo.org/2017/04/20/nuestros-vencejos-palidos-invernan-entre-benin-y-nigeria/