DSC00196

A l'été 2017, Georges Papageorgiou, habitant de la Commune de Jette (Bruxelles), posait sa candidature pour recevoir un nichoir à martinets dans le cadre de l'opération décrite ici.

J'étais chargée de remettre un avis sur la faisabilité de toutes les candidatures envoyées à l'administration et, comme sa corniche était en très mauvais état, j'ai déconseillé le placement d'un nichoir juste en-dessous, puisque la corniche allait sans doute être bientôt remplacée; j'ai plutôt suggéré au propriétaire, puisqu'il s'intéressait aux martinets, d'en profiter pour aménager une corniche "hôtel à martinets", ce qu'il a accepté avec enthousiasme.

Durant l'hiver, nous nous sommes donc réunis pour préparer le projet. Cet été, après de nouveaux préparatifs concertés, la nouvelle corniche a été réalisée, début août. Et on peut vraiment parler d'hôtel 5 étoiles, puisque Georges Papageorgiou, bricoleur passionné, a tenu à offrir aux martinets 10 "logettes privées", chacune "équipée" d'une amorce de nid qui permettra aux futurs occupants d'éventuellement nicher dès la première année qu'ils trouveront ce site.

De plus, suivant mes conseils, le lierre a été élagué pour ne pas venir trop près de la corniches, afin de ne pas faciliter la tâche de prédateurs éventuels.

Voici encore une bien belle réalisation, le fruit d'un beau travail d'équipe, souhaitons aux propriétaires que des martinets s'y installent bientôt et que leur travail incitera de nombreuses autres personnes ou entreprises à cet exemple !

 

Georges Papageorgiou étant un perfectionniste, nous nous sommes réunis plusieurs fois pour préparer les travaux:

DSC09478  DSC09509

Photo de gauche: le livre ci-dessus est l'ouvrage de Marjos Mourmans décrit dans la rubrique "liens utiles" de ce blog. Les photos en haut à droite ont été prises lors de la construction de la "corniche à martinets" de l'avenue Woeste, également décrite dans ce blog (voir rubrique "corniches"). Photo de droite: G. Papageorgiou en pleine séance de mesures de sa future corniche "5 étoiles (© Martine Wauters).

 

 

DSC09466  DSC09467

La corniche avant les travaux... et "système D" pour évaluer ses dimensions faute d'échafaudage à ce stade.
Les mesures de la nouvelle corniche ont été adaptées aux besoins des martinets.
(© Martine Wauters)

 

Pour faire les orifices des nichoirs/corniches à martinets, il faut être équipé d'une "scie-cloche": si vous optez pour le trou rond (le plus facile), il vous faut un diamètre de 5 cm:

DSC09489 DSC09482
© Martine Wauters

Si vous voulez faire un trou ovale comme ceux de la corniche décrite ici, il vous faut utiliser une cloche de plus petit diamètre (celle utilisé ici est de 32 cm), forer deux trous côte à côte, et ensuite utiliser une scie sauteuse pour relier les deux trous :

DSC09490 DSC09498

 

© Martine Wauters

 

Cette planche "d'exercice" montre le processus (rassurez-vous: le bois de la corniche est de meilleure qualité!), il est impératif de peaufiner le travail avec une lime, pour éviter que les oiseaux ne se blessent à d'éventuelles échardes:

DSC09496  DSC09493

© Martine Wauters

 

 

 Et voici la réalisation des ébauches de nids collées au fond de chaque "logette" (rassurez-vous: la colle utilisée est non toxique):

IMG_20170724_105751  IMG_20170724_125931  IMG_20170724_150553
© Georges Papageorgiou

IMG_20170724_152540 IMG_20170724_155147
Montage de la nouvelle corniche (© Georges Papageorgiou).

DSC00398

Deux des 10 entrées vers les "chambres de luxe".
(© Martine Wauters)

 

Il ne restait alors plus qu'à élaguer le lierre pour protéger les futurs occupants d'éventuels prédateurs:

DSC00095

 

...et voici le résultat final:

DSC00196

 

Cette vidéo vous permet de mieux voir le résultat:
https://www.youtube.com/watch?v=U2grJC9JgLY

 

039 - papa

Georges Papageorgiou, un bricoleur perfectionniste et passionné!
Suivez son exemple!