Save Mijn Nid
Un nouveau projet ambitieux en faveur des martinets vient de démarrer à Etterbeek (commune de la Région de Bruxelles-Capitale), dans le cadre du contrat de quartier durable "Chasse-Gray". Son nom reflète avec humour la diversité culturelle locale : "Save mijn nid" !

Soutenu par le Collège des Bourgmestre et Echevins d’Etterbeek et la ERM Foundation (Fondation de l’entreprise de consulting environnemental ERM), ce micro-projet est initié et porté par un petit groupe dynamique, composé de bénévoles du groupe de travail (GT) "Martinets" de Natagora et de la ERM Foundation. A terme, ces "membres fondateurs" comptent bien "susciter des vocations" au sein de la population du quartier et des acteurs de terrain pour devenir un groupe local dynamique et efficace. Le financement couvre la période allant jusque décembre 2018.

Le but de ce beau micro-projet est de participer à la protection des nids de martinets dans les 35 îlots densément bâtis qui forment le périmètre du contrat de quartier (et indirectement au-delà), de sensibiliser les architectes, les propriétaires et les enfants des écoles environnantes, mais aussi de favoriser la création de nouveaux sites de nidification potentiels.

 

Diapositive1Le périmètre du contrat de quartier, à 2 pas des institutions européennes,
du Museum des Sciences naturelles et du Cinquantenaire.

 

Plus concrètement, il s’appuiera sur le tissu associatif, communal, scolaire, résident et professionnel local (artisans, architectes, entrepreneurs,…) et prévoit une participation active à des événements locaux : la Foire locale du logement, la Ducasse,…). Il organisera aussi la construction et le placement de nichoirs, l’aménagement de trous de boulin (très nombreux dans le périmètre du contrat de quartier), des actions d’information et de sensibilisation (balade guidée, animations pour divers publics cibles,…).

105370536
Une des principales colonies de martinets de la Région bruxelloise niche au Cinquantenaire,
à proximité immédiate du quartier (pour plus d’info à ce sujet, cliquez ici).  

Lors d’une future promenade guidée autour du quartier, cela vaudra bien un crochet, en apothéose !

 

Au-delà de la protection des martinets, toutes ces actions contribueront à la connaissance et à la sauvegarde de la nature en ville. Elles peuvent aussi créer une dynamique rue par rue, de rencontre multiculturelle autour de l’observation de la biodiversité citadine. Enfin, c’est un projet transgénérationnel tourné vers l’extérieur, qui incitera les citoyens à se rencontrer et à se réapproprier la rue.

A l’échelle régionale, le "Plan Nature" a d'ailleurs bien souligné l’importance de concilier accueil de la vie sauvage et développement urbain. Non seulement pour la biodiversité, mais aussi pour le bien-être des habitants. De plus, son chapitre 16 vise spécifiquement la protection des martinets.

 

Genèse d’un projet

J’ai lancé mon premier projet "martinets" en Belgique francophone en 2010. Pendant les premières années, j’ai mené diverses actions dans le cadre d’un partenariat avec plusieurs associations et experts internationaux : étude, information, sensibilisation, aménagements pilotes, interventions d’urgence pour sauver des cavités voire des colonies,… Souvent seule au niveau local, parfois avec l’aide ponctuelle de quelques bénévoles et d’associations locales.

Le "GT Martinets" est réellement devenu un groupe, composé de bénévoles locaux, en 2016, lorsque Natagora a lancé un inventaire des martinets en Région de Bruxelles-Capitale. Plusieurs volontaires participant à ces recensements se sont joints à moi pour placer des nichoirs, diffuser des informations sur le martinet (comportement fascinant, menaces, actions possibles pour le protéger,...),…

GT_formationJette  GT_placement nichoirs

 

Parmi ces bénévoles, plusieurs ont pris en charge l’observation des martinets dans le quartier "Chasse-Gray" et quelques rues avoisinantes. L’appel à projets est arrivé à point nommé : à l’issue de deux saisons de recensements, bon nombre de martinets nicheurs avaient déjà pu être localisés dans des bâtiments du quartier. De plus, le hasard a bien fait les choses, puisqu’une des bénévoles participant aux recensements est employée chez ERM, et que la ERM Foundation avait justement lancé à travers toute la région EMEA (Europe Middle East Africa) un "projet 2015-2018 de préservation des martinets"!

 

Diapositive2Diapositive1
A gauche: projet mené au Royaume-Uni; à droite: action menée en Allemagne (Francfort)
(Source: Rapport ERM Foundation 2017).

 

Le contrat de quartier durable: défi relevé !

L’opportunité d’un appel à micro-projets dans le cadre du "contrat de quartier durable Chasse-Gray" ne nous a pas échappé. En effet, les "contrats de quartier" mis en place en Région bruxelloise conjuguent, pendant plusieurs années, de nombreuses actions visant à améliorer la situation locale d’un périmètre défini, grâce à des fonds publics communaux, régionaux et fédéraux, le tout dans une démarche participative : initiatives sociales en faveur des plus défavorisés et de la cohésion sociale, rénovation des voiries, mais aussi rénovation, isolation et construction de bâtiments,... (Pour en savoir plus sur ces contrats, cliquez ici). Or, une des principales menaces qui pèsent sur les martinets (mais aussi sur plusieurs autres espèces citadines d’oiseaux et de chauves-souris) est la disparition des cavités qu’ils occupent dans les bâtiments pour nicher, se reproduire. Cela signifie que de tels « contrats de quartier » peuvent être une catastrophe pour la survie de cette biodiversité urbaine… ou une formidable opportunité, si des initiatives comme "Save mijn nid" sont prises en même temps.

Le comité de sélection de l’appel à projets, puis le Collège des Bourgmestre et Echevins, ont approuvé le micro-projet en octobre 2017. Le projet a officiellement démarré en novembre, avec la signature d’un accord entre le groupe porteur et la Commune, ainsi que la participation du groupe porteur à la Foire du Logement.

Foire du logement : une première action prometteuse

Salon Logement_afficheDiapositive2

 

Cette première action phare du projet a remporté un franc succès : le stand que nous avions à cet événement (organisé par la Coordination Logement du CQD à la maison communale d’Etterbeek) présentait "Save mijn nid" ; il illustrait aussi les sites de nidification spontanée des martinets et les mesures de protection (ou de compensation) simples à mettre en œuvre dans le cadre de projets de construction ou rénovation. Le public visé était tant les citoyens (notamment propriétaires de bâtiments) que les professionnels participant à l’événement : l’asbl Habitat et Rénovation, architectes, sociétés de rénovation, agents communaux…

Si les citoyens étaient peu nombreux, les autres acteurs (communaux, associatifs et professionnel) représentés à cet événement ont témoigné d’un intérêt prometteur, espérons que cela ait été l’amorce de partenariats fructueux ! Le Bourgmestre lui-même a montré un intérêt et un soutien enthousiastes. 

 

DSC02105  DSC02115
L'équipe dynamique, à l'enthousiasme communicatif, a suscité l'intérêt des professionnels comme des particuliers.

DSC02113  DSC02106
A gauche : Le Bourgmestre, Vincent De Wolf, visiteur de marque et… enthousiaste de notre stand !
A droite : Signature de la convention avec la Commune pour le microprojet.

 

L’union fait la force

Logos CQD

Commune d’Etterbeek, ERM, Natagora, Habitat & Rénovation, associations locales, professionnels, citoyens : une fois de plus, nous voyons que c’est en favorisant la collaboration et les synergies que des projets ambitieux pour les martinets sont possibles ! Par ailleurs, l’équipe porteuse du micro-projet espère aussi élargir et renforcer son impact en s’inspirant d’autres actions et projets déjà décrits sur ce blog (par exemple actions en partenariat avec d’autres associations de protection de la nature comme Natuurpunt, la Ferme Nos Pilifs, le Jane Goodall Institute,…)

Cerise sur le gâteau : le quartier est situé à deux pas des institutions européennes (voir le plan reproduit plus haut) et de nombreux habitants du périmètre y travaillent. Le dynamisme et le succès de ce projet local pourrait donc devenir un formidable outil de promotion de la protection des martinets à une échelle beaucoup plus large !

 

Un exemple à suivre !

Vous aimez les martinets et habitez, vous aussi, dans le périmètre d’un contrat de quartier durable ? Pourquoi ne pas vous inspirer de cette initiative et lancer, à votre tour, un projet local ?
Vous trouverez de nombreuses sources d’inspiration sur ce blog, mais n’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin de conseils !

 

Liens utiles pour plus d’informations sur ce projet :

Intéressés par la suite de "Save mijn nid" ?

Vous pouvez suivre son actualité sur Facebook et, bientôt, sur le site internet de la Commune.
Vous pouvez aussi demander à être tenus au courant en envoyant un message à:

Charlotte.Bellon@reachcentrum.eu
Cecile.Rao@erm.com

 

Questions sur techniques sur les aménagements pour martinets:

martinets@natagora.be