DSC09426L'église St Martin de Jauche après l'aménagement de ses trous de boulin (© Martine Wauters)
(A droite : le château de Jauche)

 

Depuis longtemps, il est établi que les martinets s'installent volontiers dans les églises. Que ce soit en Europe ou même... à Bethléem (Palestine)! Un peu partout, des amis des martinets se mobilisent depuis des décennies pour préserver leurs cavités de nidification... voire pour en créer de nouvelles. En Région wallone, l'opération Combles et Clochers a longtemps plaidé pour l'accueil de la faune sauvage (y compris les martinets) dans ces bâtiments. Mais cette action était tout doucement tombée en désuétude. Ces dernières années, plusieurs dossiers exemplaires se sont concrétisés en Wallonie. Dans cet article, je vous présente trois aménagements différents de trous de boulin. Le but: empêcher les pigeons de s'y installer et de souiller le bâtiment tout en laissant les martinets y nicher. Dans ces 3 dossiers, le GT Martinets a pu apporter son expertise, mais rien ne se serait fait sans des partenariats fructueux avec des acteurs professionnels, tant privés que publics... mais aussi avec des passionnés locaux!


Ecaussines, église du Sacré-Coeur
Le ven. 15 nov. 2019, Daniel Goris (Natagora Haute Senne) m'écrivait ceci :

"Bonjour Martine,

Une église, des échafaudages, des trous de boulin et un échevin motivé, que souhaiter de plus ?

En fait nous avons été appelés par des voisins inquiets à cause des travaux car un couple d'effraies des clochers niche dans le clocher.

Ayant eu l'opportunité de monter sur les échafaudages avec l'échevin, l'occasion de parler des martinets était trop belle. Je ne pouvais pas la rater.

C'est la première étape de l'action. Les trous de boulin était tous condamnés avec des planches que nous avons retirées pour les remplacer  par des nouvelles avec un accès pour les martinets. Nous avons été obligé d'agir rapidement car les échafaudages
vont bientôt être retirés. (...)

Lors de la première visite nous avons eu la chance de rencontrer une effraie des clochers. Moment inoubliable comme tu peux imaginer."


Je lui ai transmis les diverses options envisageables et Philippe Guérard (Natagora Haute Senne, PCDN) a rapidement fait le nécessaire, mettant sa longue expérience de menuisier ébéniste au service des martinets.

(Petite précision : cette église, fermée depuis 2021, a été désacralisée en 2019 et sera bientôt réaffectée en espace socio-culturel polyvalent).

 

De gauche à droite : Philippe Guérard (Natagora Haute Senne, PCDN et menuisier ébéniste), Annie Precelle (PCDN) et Daniel Goris(Natagora Haute Senne). (© Natagora Haute Senne)
Des bénévoles passionnés : l'équipe de choc.
De gauche à droite : Philippe Guérard, Annie Precelle (PCDN) et Daniel Goris.
(© Natagora Haute Senne)

 

Philippe Guérard met son expérience en menuiserie-ébénisterie au service des martinets. (© Natagora Haute Senne) © Natagora Haute Senne

Philippe Guérard met son expérience en menuiserie-ébénisterie au service des martinets.
(© Natagora Haute Senne)

 

Ecaussinnes (© Martine Wauters)
Le clocher débarrassé de ses échafaudages.
Notez combien l'aménagement des trous de boulin est discret!
(© Martine Wauters)

 

Aménagement pour Effraies des clochers. (© Martine Wauters)

Aménagement pour Effraies des clochers.
(© Martine Wauters)

 

Juillet 2021: je passe voir les aménagements sur place. A mon grand plaisir, j'observe une trentaine de martinets qui tournoient en criant autour du clocher; c'est très bon signe! Je m'attarde donc et, en l'espace d'un quart d'heure, je repère 3 cavités occupées par des nicheurs!

Eglise du Sacré-Coeur d'Ecaussines (© Martine Wauters)Soir du 8/07/21: ronde sonore autour du clocher aménagé (© Martine Wauters)
(Chaque petit point dans le ciel est un martinet!)

 

 

En juin 2020, Hervé Paques (Natagora Brabant wallon) me signale que l'église St Martin de Jauche sera bientôt en travaux et me demande conseil : il veut en profiter pour effectuer des aménagements en faveur des martinets. Invitée à une réunion de chantier, j'ai pu rencontrer les différents intervenants et mieux appréhender la situation.

 

Sur base de mes conseils, Hervé a veillé à ce que le projet soit mené à bien. En mars 2021, pas moins de 68 de trous de boulin étaient ainsi aménagés. Les chauves-souris n'ont pas été oubliées, puisque deux chiroptières ont été aménagées dans la toiture.

 

Cette réalisation a été possible (comme souvent) grâce à une belle collaboration entre plusieurs acteurs: l'administration communale d'Orp-Jauche, qui a financé l'opération et fait construire les nichoirs par son service technique, l'asbl Natagora (Régionale Brabant wallon, GT Martinets et Plecotus) et l'entrepreneur (pour les chiroptières).

 

Un article et une vidéo de TVCOM vous en apprendront plus sur cette belle collaboration. Vous pouvez y accéder en cliquant ici.

 

DSC08702  DSC08701

Avant : trous obturés de diverses manières  (© Hervé Paques).

 

156474000_4502103129816664_6969574062090948131_n

Préparatifs: comme les trous de boulin étaient très grands,
il a été possible d'insérer des nichoirs complets à l'intérieur.
 (© Hervé Paques)

 

© Martine Wauters

Après: un des 16 trous de boulin du clocher. (© Martine Wauters)

 

© Martine Wauters

Un des 52 autres trous aménagés autour du reste du bâtiment.
Au-dessus, une des 2 chiroptières installées pour les chauves-souris. (© Martine Wauters)

 

© Martine Wauters

© Martine Wauters

© Martine Wauters

De loin, cet aménagement discret s'intègre parfaitement à l'architecture de l'église.
(Photos: © Martine Wauters)

 

 

2021 : retour à Ecaussines, pour l'aménagement d'une deuxième église: St Rémy.
Cette fois encore, les amis des martinets de Natagora Haute Senne m'ont demandé de les aider à profiter de lourds travaux de rénovation pour aménager les trous de boulin.

DSC08251

 

Après avoir analysé la situation sur place avec les différents intervenants (les bénévoles de la Régionale et du GT Martinets de Natagora; l'entreprise de rénovation, Monument Hainaut; l'échevin de l'environnement et de l'urbanisme d'Ecaussines - voir photo plus bas), il a été décidé d'aménager l'ensemble des 56 trous de boulin de cette église (12 au niveau du clocher, 16 sur chacun des bas-côtés et 12 pièces au niveau du choeur).

 

Pour St Rémy, Philippe Guérard a eu le temps de concevoir un nouveau système simple et discret, compatible avec les exigences des bâtiments classés, en concertation avec les ouvriers de deux chantiers de rénovation d'églises, qui l'ont trouvé très pratique. Grâce à cela, les aménagements pour martinets n'ont pas entraîné de surcoût important à la Commune, maître d'ouvrage.

 

DSC07555  DSC07557

Philippe Guérard (Natagora Haute Senne) et son nouveau système (Photos: © Martine Wauters)

 

DSC08238

Le nouveau système de Philippe Guérard installé par l'équipe de Monument Hainaut 
(Photo : © Martine Wauters)

 

Comme pour d'autres chantiers emblématiques, nous avons pu faire placer sur l'échafaudage notre "bâche d'information", pour que les riverains et les paroissiens soient au courant de ce beau projet :

© Martine Wauters

Dans la foulée de ce chantier, 10 trous de boulin ont aussi été aménagés dans une école de l'entité (nous y reviendrons dans un autre article). Au total, 78 cavités de nidification ont donc été aménagées en deux ans à Ecaussinnes, en partenariat avec la commune !

Tous ces projets démontrent une fois de plus que "l'union fait la force", merci à tous!

177328209_110143867872568_3705033951087601478_nVoici "la valeureuse équipe", représentant un partenariat entre la Commune d'Ecaussinnes,
le PCDN "Ecaussinnes Cité Nature",
la Régionale "Haute Senne" de Natagora et le GT Martinets
(© Natagora Haute Senne)

 

Je peux dores et déjà annoncer que d'autres projets sont en cours de négociation ou d'élaboration pour une série d'autres églises. Affaire à suivre...
(Voir aussi les articles déjà parus sur des projets antérieurs, en cliquant ici et ici)

D'ici là, espérons que cet article inspire d'autres amis des martinets pour d'autres aménagements dans des églises!

 

© Martine Wauters

© Martine Wauters
Ces aménagements permettent d'empêcher les pigeons de s'installer dans les trous de boulin et de souiller le bâtiment tout en laissant les martinets y nicher. (Photos : © Martine Wauters)